Rupert Murdoch ne croit pas à une alliance Yahoo-News Corp

vendredi 11 juillet 2008 12h46
 

SUN VALLEY, Idaho (Reuters) - Rupert Murdoch, le patron de News Corp, déclare ne pas croire à une alliance entre son groupe et Yahoo, pas plus qu'à un rapprochement entre le portail internet et Microsoft.

Prié de dire s'il pensait que Yahoo finirait dans l'escarcelle du géant de Microsoft, il a répondu: "Il n'y aura pas d'accord."

La firme de Redmond a proposé de racheter Yahoo pour 47,5 millions de dollars, soit 33 dollars par action, avant de la retirer, le conseil d'administration du portail internet ayant estimé que la proposition n'était pas suffisante.

Quelques temps après cette proposition, le groupe de Rupert Murdoch avait entamé des discussions avec Yahoo, envisageant de combiner son réseau social "MySpace" avec les activités de Yahoo, tout en ouvrant la porte à une offre commune avec Microsoft.

Le magnat américain d'origine australienne a par ailleurs dit que Gordon Crawford, l'un des plus gros actionnaires de Yahoo, avait été très irrité par l'échec des négociations entre Microsoft et Yahoo au prix proposé par l'éditeur de logiciels.

"Ça l'a mis dans une colère noire", a-t-il dit.

Par ailleurs, Eric Schmidt, directeur général de Google, l'un des concurrents de Yahoo, a déclaré à des journalistes qu'il estimait qu'une association de Microsoft et Yahoo serait contraire à la concurrence et que "le monde sera[it] meilleur avec un Yahoo indépendant."

Kenneth Li, version française Nicolas Delame

 
<p>Rupert Murdoch, le patron de News Corp, d&eacute;clare ne pas croire &agrave; une alliance entre son groupe et Yahoo, pas plus qu'&agrave; un rapprochement entre le portail internet et Microsoft. /Photo prise le 19 juin 2008/REUTERS/Eric Gaillard</p>