30 juin 2008 / 07:08 / il y a 9 ans

France Télécom renonce à son projet sur TeliaSonera

par Cyril Altmeyer

<p>Didier Lombard, P-DG de France Telecom. L'op&eacute;rateur renonce &agrave; son projet d'offre sur TeliaSonera, faute d'accord sur les modalit&eacute;s financi&egrave;res de l'op&eacute;ration avec le groupe nordique, qui juge que l'offre le sous-&eacute;value. /Photo prise le 27 mai 2008/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>

PARIS (Reuters) - France Télécom flambe en Bourse lundi matin après avoir renoncé à son projet d‘offre sur TeliaSonera faute d‘accord sur les modalités financières d‘une opération qui n‘avait jamais convaincu les analystes.

“Faisant suite au projet de rapprochement amical annoncé le 5 juin dernier, France Télécom a décidé ce jour de ne pas soumettre d‘offre ferme aux actionnaires de TeliaSonera”, a indiqué l‘opérateur français dans un bref communiqué.

“Malgré l‘intérêt marqué en faveur de ce projet, le dialogue ouvert avec le conseil d‘administration de TeliaSonera n‘a pu aboutir à un accord sur les paramètres financiers”, ajoute-t-il, précisant toutefois que ce projet “n‘est pas indispensable à la mise en oeuvre de sa stratégie”.

L‘action France Télécom s‘adjuge 7,13% à 18,70 euros vers 9h50, après avoir été réservée en hausse à l‘ouverture.

“A travers cet abandon, France Télécom montre qu‘il ne s‘inscrit pas dans une politique de taille à tout prix”, explique Vincent Griffon, analyste chez CM-CIC. “Cette annonce devrait donc rassurer les investisseurs par rapport à l‘approche du groupe en matière de croissance externe, même si des questions restent ouvertes par rapport à la stratégie en Europe occidentale”, poursuit-il.

TeliaSonera abandonne de son côté 13,25% à 43,20 couronnes suédoises. Le groupe a jugé que France Télécom n‘avait pas amélioré de manière significative les modalités de son offre qui le “sous-évalue” largement.

France Télécom avait présenté le 5 juin un projet d‘offre non contraignante en numéraire et en actions valorisant TeliaSonera autour de 26 milliards d‘euros. TeliaSonera avait immédiatement rejeté sa proposition, la jugeant insuffisante sur le plan financier.

Deux semaines plus tard, France Télécom avait laissé entendre qu‘il pourrait relever la part en cash de son offre mais que sa marge de manoeuvre était “extrêmement limitée”.

Le groupe avait souligné à plusieurs reprises qu‘en cas d‘opération, son ratio dette nette sur marge brute opérationnelle ne devait pas dépasser 2,5 et redevenir d‘ici trois ans inférieur à 2, son niveau actuel depuis la fin de l‘année dernière.

MANQUE DE SYNERGIES

L‘idée d‘un mariage entre France Télécom et TeliaSonera n‘avait pas convaincu les analystes, qui pointaient le manque de synergies pour justifier le prix d‘un telle opération.

Avant l‘ouverture de lundi, l‘action France Télécom a chuté de 21% depuis la publication d‘une fuite sur son intérêt pour le groupe nordique dans Le Figaro le 16 avril.

France Télécom avait justifié la logique d‘un éventuel rapprochement avec TeliaSonera par la nécessité d‘accroître sa taille au moment où des géants comme Google ou Apple cherchent des revenus sur les réseaux télécoms.

Viviane Reding, la commission européenne à la société de l‘information et aux médias, se dit, elle, convaincue de la nécessité de la construction de groupes paneuropéens, citant l‘exemple de l‘entrée de Deutsche Telekom dans le grec OTE et de Telefonica dans celui de Telecom Italia.

“La création de tels champions sera notre réponse au choc de la globalisation”, dit-elle dans un entretien accordé aux Echos.

Le directeur financier de France Télécom Gervais Pellissier avait déclaré à Reuters fin mai que la consolidation du secteur pourrait réduire à trois ou quatre le nombre de grands opérateurs en Europe d‘ici cinq à dix ans, alors que l‘UE en compte actuellement une quarantaine.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below