12 septembre 2017 / 08:48 / dans 8 jours

Renault présente un concept car futuriste avec hi-fi Devialet

Renault a présenté mardi au salon de l'automobile de Francfort un concept car futuriste de voiture électrique et autonome embarquant la technologie de la jeune pousse française Devialet pour le système et les ambiance sonores à bord. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

FRANCFORT (Reuters) - Renault a présenté mardi au salon de l‘automobile de Francfort un concept car futuriste de voiture électrique et autonome embarquant la technologie de la jeune pousse française Devialet pour le système et les ambiance sonores à bord.

Le fabricant d‘enceintes haut de gamme, qui espère ainsi concrétiser ses ambitions dans l‘automobile, trouve dans le concept “Symbioz” de Renault une nouvelle vitrine, après avoir noué un partenariat cet été avec le groupe de télévision britannique Sky autour d‘une box.

Dans un marché de l‘audio où les ventes de chaînes hi-fi ont chuté au profit des enceintes connectées, Devialet dispose d‘une carte maîtresse. Sa technologie maison, associant la puissance du numérique à la fidélité de l‘analogique, permet de restituer un son de qualité inédite, qui lui a valu de nombreuses distinctions, le soutien de parrains prestigieux (Xavier Niel, Bernard Arnault) et le privilège rare d‘être distribué dans les magasins Apple.

Pour espérer devenir la future licorne française - start-up avec une valorisation dépassant le milliard d‘euros - Devialet doit encore transformer l‘essai sur le terrain commercial.

La société mise sur des partenariats pour étendre le champ d‘application de ses technologies et leur centaine de brevets à l‘ensemble de l‘univers du son, qui représente trois milliards d‘objets vendus par an contre 100 millions pour le seul segment de l‘audio.

Au 67e salon de l‘auto de Francfort, dont les journées presse commencent mardi, Renault a également installé une maison connectée de 120 mètres carrés sur son stand afin d‘illustrer les relations entre la voiture, une fois l‘automobiliste débarrassé des fonctions de conduite, et le reste de son environnement personnel.

“Sur la route, la voiture devient une extension de la maison. A l‘intérieur de cette dernière, elle fait office de pièce supplémentaire mobile, modulaire et multifonctionnelle”, explique le constructeur au losange dans un communiqué.

Un démonstrateur du véhicule roulera sur route ouverte d‘ici la fin de l‘année, préfigurant une voiture électrique, autonome et connectée annoncée pour 2023.

Si cette auto futuriste est censée incarner les mobilités douces de l‘avenir, les concepts ont la vie dure: la plate-forme de conduite autonome de la Renault Symbioz a été testée avec ce qu‘on appelle un mulet, sur base d‘Espace, dénommé “Ghost Rider”, le châssis et la chaîne de propulsion (deux moteurs électriques sur l‘essieu arrière, une batterie de 72 kWh et une autonomie supérieure à 500 km sur autoroute) avec un autre baptisé “Road Runner” et le système de conduite autonome avec un troisième répondant au nom de ... “MadMax”.

Avec Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below