RPT-Vivendi prend ses quartiers chez Gameloft

jeudi 13 octobre 2016 08h37
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Répétition titre

Vivendi a exclu mercredi une prise de contrôle hostile du numéro trois mondial des jeux vidéo Ubisoft, envoyant un signal d'apaisement à la famille fondatrice quelques mois après avoir croqué son autre pépite Gameloft.

Déterminé à faire des jeux vidéo le troisième pilier de son offre de contenus avec la musique et la vidéo, le groupe de Vincent Bolloré s'est emparé du spécialiste des jeux sur mobile Gameloft au terme d'une offre publique d'achat hostile tout en devenant le premier actionnaire d'Ubisoft avec 22,8% du capital.

"Nous ne voulons pas faire d'OPA hostile sur Ubisoft", a déclaré à des journalistes Stéphane Roussel, directeur des opérations de Vivendi et PDG de Gameloft.

"Nous avons le temps. Nous gardons les portes ouvertes", a-t-il ajouté, en faisant référence aux frères Guillemot avec lesquels Vivendi a, selon lui, tenté vainement à plusieurs reprises de nouer le contact.

L'action Ubisoft, portée depuis plusieurs mois par les spéculations nées de l'arrivée de Vivendi à son capital, a dégringolé de 3,5% dans la foulée de ces déclarations, avant de réduire ses pertes. Elle a clôturé en baisse de 0,4% à 32,10 euros.

Vivendi avait déjà temporisé le mois dernier, s'abstenant de réclamer une représentation au conseil d'administration d'Ubisoft lors d'une assemblée générale où une large majorité d'actionnaires ont apporté leur soutien à la direction actuelle.   Suite...

 
Stéphane Roussel, directeur des opérations de Vivendi et PDG de Gameloft, a exclu mercredi une prise de contrôle hostile d'Ubisoft, le numéro trois mondial des jeux vidéo.  /Photo prise le 12 octobre 2016/REUTERS/Charles Platiau