Airbnb a résisté en France cet été grâce à son modèle

mercredi 12 octobre 2016 16h12
 

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Airbnb a résisté en France cet été grâce à son modèle et mise maintenant sur l'essor de ses offres en province pour croître, a déclaré à Reuters le nouveau directeur pour la France de la plate-forme de location de logements entre particuliers.

Alors que l'hôtellerie traditionnelle a accusé une chute de ses revenus après l'attentat de Nice, Airbnb a vu ses arrivées de voyageurs grimper de 20% à Paris entre le 1er juin et le 1er septembre et de 80% en province.

"Nous nous attendions à une hausse supérieure à Paris. Nous avons aussi été touchés par la désaffection des touristes mais nous résistons car nous sommes au coeur d'un nouveau phénomène et profitons d'une marque forte", a observé Emmanuel Marill.

Airbnb profite de l'engouement des voyageurs pour l'immersion dans des villes étrangères leur donnant la sensation de pouvoir vivre comme leurs habitants.

Il bénéficie surtout, selon Emmanuel Marill, des échanges qui s'opèrent en amont entre les "hôtes" (les loueurs) et leurs potentiels clients.

"Il y a énormément d'interactions avec les voyageurs. Les hôtes peuvent expliquer ce qui se passe chez eux. Nous avons vu qu'ils pouvaient rassurer sur la sécurité de leur quartier, de leur ville", a-t-il précisé.

Dans l'hôtellerie, le revenu par chambre - principale mesure d'activité du secteur - a chuté de 6% et 13,4% respectivement en juillet et août dans l'Hexagone, tandis qu'à Paris, le décrochage a atteint 31,5%, selon le cabinet spécialisé MKG.

L'hôtellerie parisienne est à la peine depuis les attentats de novembre 2015. Les grèves du printemps dernier, l'attentat de Nice du 14 juillet, les agressions dans les lieux touristiques très fréquentés de la capitale ont fait fuir la clientèle étrangère, asiatique et américaine en tête.   Suite...

 
Emmanuel Marill, nouveau directeur pour la France de Airbnb, a déclaré à Reuters que la plate-forme de location de logements entre particuliers a résisté en France cet été grâce à son modèle. Alors que l'hôtellerie traditionnelle a accusé une chute de ses revenus après l'attentat de Nice, Airbnb a vu ses arrivées de voyageurs grimper de 20% à Paris entre le 1er juin et le 1er septembre et de 80% en province. /Photo prise le 11 octobre 2016/REUTERS/Benoit Tessier