Les ventes des Galaxy Note 7 suspendues, l'action Samsung chute

mardi 11 octobre 2016 07h52
 

par Se Young Lee

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a annoncé mardi la suspension des ventes de son smartphone Galaxy Note 7 à travers le monde et a exhorté les propriétaires de l'appareil de cesser de l'utiliser tant qu'il n'aura pas terminé son enquête sur les cas d'incendie du téléphone.

Cette annonce, qui conduit certains à penser que le géant sud-coréen finira par mettre au rebut la dernière version du principal concurrent de l'iPhone d'Apple, fait plonger le titre Samsung à la Bourse de Séoul où il perdait autour de 7%, un recul qui représente une perte de capitalisation de 14.700 milliards de wons (11,8 milliards d'euros) pour le groupe.

Le journal sud-coréen Hankyoreh, citant plusieurs sources, rapporte que Samsung va probablement décider l'arrêt définitif des ventes du Galaxy Note 7, en espérant que ses utilisateurs se reporteront sur les Galaxy S7 et le Note 5, prédécesseur en 2015 de son appareil défectueux.

Deux opérateurs télécoms américains, AT&T et T-Mobile US, ainsi que l'australien Telstra ont annoncé une suspension temporaire de la vente ou de l'échange des Note 7, et les compagnies aériennes continuent d'interdire son utilisation en vol depuis le nouvel incident survenu la semaine dernière dans un avion américain.

Dans un communiqué, Samsung a dit qu'il allait demander à ses partenaires partout dans le monde de cesser les ventes et les échanges de ses Galaxy Note 7, tout en notant qu'il collaborait avec les autorités de régulation pour enquêter sur le problème.

"Les consommateurs, qu'ils aient un Galaxy Note 7 d'origine ou un modèle Galaxy Note 7 de remplacement, devraient éteindre l'appareil et ne plus l'utiliser", ajoute l'entreprise.

La décision de retirer les Note 7 des rayons pour la deuxième fois en deux mois souligne les difficultés éprouvées par le groupe à régler les problèmes de l'appareil.

  Suite...

 
Dès mardi, les ventes des Galaxy Note 7 de Samsung ont été suspendues à travers le monde. La société a également exhorté les propriétaires de l'appareil de cesser de l'utiliser tant qu'elle n'aura pas terminé son enquête sur les cas d'incendie du téléphone. Cette annonce a fait plonger le titre Samsung à la Bourse de Séoul où il perdait autour de 7%. /Photo prise le 10 octobre 2016/REUTERS/Kim Hong-Ji