Un rapport allemand critique le pilotage automatique de Tesla

vendredi 7 octobre 2016 18h56
 

BERLIN (Reuters) - La fonction de pilotage automatique de la Model S de Tesla représente "un danger considérable de circulation", est-il écrit dans un rapport interne du ministère allemand des Transports, dont le magazine Der Spiegel a eu connaissance.

Les services du ministère ont effectué des tests sur la voiture électrique et ils la critiquent sur un certain nombre de points, rapporte Der Spiegel.

Par exemple, le conducteur n'est pas prévenu par le système de pilotage automatique lorsque le véhicule se retrouve dans une situation que le logiciel ne peut pas régler.

Parmi d'autres problèmes, les capteurs de la voiture n'ont pas une distance de détection suffisante lors des manoeuvres de dépassement, tandis que le système de freinage d'urgence ne fonctionne pas de manière satisfaisante, poursuit le Spiegel.

D'après le magazine, le ministre des Transports, Alexander Dobrindt, connaît le contenu de ce rapport mais n'a pas souhaité retirer la Model S de la circulation.

Le ministère a déclaré à Reuters que des tests étaient toujours en cours et qu'il n'y avait encore aucune évaluation définitive.

Dans un communiqué, Tesla a pour sa part déclaré: "Nous avons toujours été clairs avec nos clients sur le fait qu'Autopilot était un système d'assistance à la conduite exigeant de la part du conducteur une attention de tous les instants."

Le conducteur d'une Model S est mort le 7 mai en Floride dans une collision avec un camion alors que le système de pilotage automatique était allumé.

(Ralf Bode et Arno Schütze; Bertrand Boucey pour le service français)

 
La fonction de pilotage automatique de la Model S de Tesla représente "un danger considérable de circulation", est-il écrit dans un rapport interne du ministère allemand des Transports, dont le magazine Der Spiegel a eu connaissance. Par exemple, le conducteur n'est pas prévenu par le système de pilotage automatique lorsque le véhicule se retrouve dans une situation que le logiciel ne peut pas régler. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon