Vivendi reste aux portes du conseil d'Ubisoft

jeudi 29 septembre 2016 18h56
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Les frères Guillemot vont conserver la main sur Ubisoft, son premier actionnaire Vivendi s'étant abstenu de soumettre à l'assemblée générale des actionnaires une résolution pour entrer au conseil d'administration.

La famille fondatrice du numéro trois mondial des jeux vidéos estime avoir remporté une première manche dans son bras de fer avec le géant des médias et du divertissement, qui a toutefois exclu de jeter l'éponge.

"Nous sommes très heureux du résultat des votes, nos actionnaires nous ont vraiment bien soutenu. Cela veut dire que la société va pouvoir continuer en ayant l'agilité, dont elle a besoin", a déclaré à des journalistes le PDG Yves Guillemot, visiblement soulagé au terme d'une assemblée générale en forme de plébiscite.

Les Guillemot craignaient un coup de force du groupe dirigé par Vincent Bolloré, qui revendique une représentation au conseil en tant que premier actionnaire avec 22,8% du capital.

Au cours des derniers mois, l'équipe dirigeante d'Ubisoft a tenté de convaincre ses actionnaires de la pertinence de sa stratégie d'indépendance tout en menant une vaste campagne médiatique.

Quelque 400 personnes ont fait le déplacement ce jeudi pour une assemblée générale, qui attire d'habitude plutôt 80 personnes.

Dans une ambiance bonne enfant, les dirigeants d'Ubisoft ont été chaleureusement applaudis par une assistance comptant de nombreux salariés arborant le tee-shirt "ibelYves" (un jeu de mots entre le prénom du PDG et 'je crois' en anglais).

A contrario, l'annonce de la présence d'un représentant de Vivendi à l'assemblée générale, a été accueillie par le silence.   Suite...

 
La famille Guillemot va conserver la main sur la stratégie d'Ubisoft, son premier actionnaire Vivendi s'étant abstenu de soumettre à l'assemblée générale des actionnaires une résolution demandant un siège au conseil. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes