Canal+ enrôle Free dans sa tentative de redressement

mardi 27 septembre 2016 15h31
 

PARIS (Reuters) - L'opérateur Free a annoncé mardi la signature d'un accord avec Canal+ prévoyant l'intégration d'un bouquet de 50 nouvelles chaînes dans ses offres internet haut de gamme dont le prix est au passage augmenté, deux mois après un partenariat similaire avec Orange.

Vivendi, maison-mère de Canal+, est en quête de partenariats avec les opérateurs télécoms dans le but d'améliorer la distribution de ses contenus - la télévision avec Canal+, la musique avec Universal Music Group et les jeux vidéos avec Gameloft - dans le cadre de leurs abonnements mobile et internet.

Déjà actionnaire de l'espagnol Telefonica et de l'italien Telecom Italia, le groupe dirigé par Vincent Bolloré a annoncé fin juillet un accord avec l'opérateur historique français Orange qui intègrera prochainement sans surcoût l'essentiel du bouquet CanalSat Panorama dans ses offres fibres.

Sur le même modèle, Free, filiale d'Iliad, propose dès ce mardi aux clients de la Freebox Revolution, sa dernière box haut de gamme, le bouquet intégral qui inclut notamment les chaînes sportives Eurosport et Infosport, des chaînes pour enfant ou encore Paris Première.

Free augmente au passage le tarif de son offre triple-play qui passe de 37,97 à 39,99 euros par mois sans engagement. Les clients déjà abonnés pourront toutefois choisir de conserver leur offre initiale.

Pour Canal+, qui est confronté à une érosion inquiétante de son parc d'abonnés, c'est la promesse de toucher un public plus large, ses chaînes étant d'emblée incluses dans les offres des opérateurs. Free enrichit quant à lui son offre de contenus au moment où des rivaux comme SFR mènent une stratégie agressive d'acquisitions de journaux, radios, chaînes de télévision et droits sportifs.

Le numéro un français de la télévision payante renonce toutefois pour l'occasion à conserver l'entière mainmise sur la commercialisation de ses offres, privilège dont il bénéficiait jusque-là grâce à son modèle unique dit d'autodistribution.

Face au risque d'un revenu moyen par abonné plus faible sur ses nouvelles offres couplées, Canal+ fait le pari d'une forte hausse des volumes.

Le groupe de télévision payante présentera mi-octobre une refonte globale de ses offres pour tenter d'endiguer l'érosion de son parc d'abonnés.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Julien Ponthus)

 
L'opérateur Free annonce mardi la signature d'un accord avec Canal+ prévoyant l'intégration d'un bouquet de 50 nouvelles chaînes dans ses offres internet haut de gamme dont le prix est au passage augmenté, deux mois après un partenariat similaire avec Orange. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau