Pour Twitter, la stratégie dépendra du futur acquéreur

mardi 27 septembre 2016 15h06
 

par Liana B. Baker

SAN FRANCISCO (Reuters) - Alors que les spéculations s'accélèrent sur un possible rachat de Twitter, le réseau social, qui a longtemps peiné à définir sa stratégie, pourrait prendre différentes voies en fonction de l'identité de son futur propriétaire.

Des entreprises aussi diverses que le spécialiste des logiciels d'entreprise Salesforce.com, le géant des médias et du divertissement Walt Disney ou le numéro un de la recherche en ligne Google ont exprimé leur intérêt pour Twitter, qui étudie plusieurs options avec des banques d'investissement, a-t-on appris de sources proches du dossier.

On ignore pour l'instant combien de temps pourrait prendre le processus de cession mais Twitter cherche à le formaliser, ont précisé des sources.

L'aboutissement du processus n'est toutefois pas garanti, à la fois en raison de l'incertitude qui pèse sur les perspectives financières du groupe et de sa valorisation, qui dépasse encore 16 milliards de dollars (14,2 milliards d'euros).

Le directeur général de l'entreprise, Jack Dorsey, qui participait à une conférence à Washington lundi, s'est refusé à tout commentaire sur l'éventualité d'une vente.

UN OUTIL POUR LES ENTREPRISES AVEC SALESFORCE.COM ?

Salesforce.com est spécialisé dans les logiciels de gestion des ventes et du marketing sur le "cloud". A la différence de Twitter, ce sont les entreprises qui constituent sa principale cible et non le grand public. Si le réseau social passait sous son contrôle, il pourrait donc devenir un outil d'analyse au service des entreprises désireuses d'améliorer leurs relations avec leurs clients.   Suite...

 
Alors que les spéculations s'accélèrent sur un possible rachat de Twitter, le réseau social, qui a longtemps peiné à définir sa stratégie, pourrait prendre différentes voies en fonction de l'identité de son futur propriétaire (Salesforce.com, Google, Microsoft, Disney). /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith