Adient voit l'avenir radieux avec la voiture autonome

vendredi 16 septembre 2016 08h39
 

DETROIT (Reuters) - Les voitures autonomes et électriques pourraient devenir une importante source de nouveaux revenus pour Adient, fabricant de sièges et d'habitacles que Johnson Controls (JCI) a entrepris de séparer du reste de ses activités, a dit le directeur général de cette division.

Adient, qui devrait réaliser un chiffre d'affaires de 17 milliards de dollars (15,11 milliards d'euros) en 2017, deviendra le numéro un mondial de la fourniture de sièges et d'intérieurs pour voitures lorsqu'il sera introduit à la Bourse de New York le 31 octobre sous le symbole ADNT. Il compte parmi ses principaux concurrents l'équipementier français Faurecia mais aussi Lear, Magna International ou encore Toyota Boshoku.

"Il y a de nouveaux entrants dans le secteur, des constructeurs automobiles non-traditionnels qui veulent fabriquer des véhicules électriques autonomes et connectés", a dit Bruce McDonald à Reuters.

"C'est l'occasion pour nous de nouer des partenariats d'un nouveau type, de fournir des habitacles complets, ce qui pourrait signifier des revenus par véhicule bien plus élevés", a ajouté le directeur général d'Adient.

Parmi ces nouveaux clients figurent deux constructeurs californiens, Tesla et la start-up Atieva, laquelle espère lancer ses premiers véhicules électriques sur les routes en 2018.

Bruce McDonald a précisé qu'Adient équipait la Model S de Tesla mais que les sièges qu'il fabrique n'avaient "pas encore été achetés" pour la Model 3, pour laquelle le directeur général de Tesla, Elon Musk, a promis que la fabrication débuterait l'été prochain.

En tant que filiale de JCI, Adient dispose de 230 usines dans 33 pays et il est fournisseur de la plupart des grands constructeurs automobiles mondiaux. Il fabrique 25 millions de sièges par an.

D'après Bruce McDonald, même les constructeurs traditionnels commencent à réclamer "bien plus de flexibilité dans les habitacles avec par exemple des sièges qui pivotent ou qui se bougent avec une plus grande amplitude et des espaces reconfigurables permettant de travailler" dans un véhicule autonome.

Adient s'attend à ce que la Chine puisse devenir son principal marché d'ici 2020, a dit son directeur général. Ce pays représente actuellement 30% du chiffre d'affaires consolidé d'Adient, contre 35% pour l'Europe et 29% pour les Amériques.   Suite...

 
Les voitures autonomes et électriques pourraient devenir une importante source de nouveaux revenus pour Adient, fabricant de sièges et d'habitacles que Johnson Controls a entrepris de séparer du reste de ses activités, dit le directeur général de cette division. /Photo prise le 10 février 2016/REUTERS/Mike Blake