14 septembre 2016 / 15:32 / il y a un an

Juncker propose la 5G dans toute l’Union européenne d’ici 2025

Lors d'un discours sur l'état de l'union devant le Parlement européen à Strasbourg, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a proposé mercredi un plan de déploiement de la 5G, la nouvelle norme de télécommunication mobile qui permettra de développer l'internet des objets, d'ici 2025. /Photo prise le 14 septembre 2016/Vincent Kessler

STRASBOURG (Reuters) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a proposé mercredi un plan de déploiement de la 5G, la nouvelle norme de télécommunication mobile qui permettra de développer l'internet des objets, d'ici 2025.

Le projet représente un investissement de 500 milliards d’euros dans la fibre optique et les antennes, dont 700 millions d’euros mis sur la table par la Commission européenne, le reste étant supposé venir des investisseurs privés.

"La Commission propose la 5G intégralement déployée dans l'Union européenne dès 2025, proposition qui présente un potentiel de création de deux millions d'emplois dans l'Union européenne", a-t-il dit en prononçant son discours sur l'état de l'union devant le Parlement européen à Strasbourg.

Il a également annoncé l'élaboration d'un nouveau cadre juridique propre à favoriser les investissements dans les réseaux de télécommunication.

"Les entreprises doivent être en mesure de programmer leurs investissements en Europe à l'horizon d'une vingtaine d'années", a déclaré le président de la Commission.

"Notre cadre réglementaire pour le secteur des télécommunications a neuf ans. Nous souhaitons le moderniser", a précisé le commissaire à l’Economie numérique, Günther Oettinger, lors d’une conférence de presse.

"Nous sommes parvenus à la démonopolisation et à créer de la concurrence sur le marché. Maintenant, nous souhaitons stimuler l’investissement", a-t-il ajouté.

Selon les informations fournies par la Commission, la régulation devrait être réduite pour les investissements menés conjointement par des opérateurs concurrents et devrait faciliter la capacité des petits acteurs à y participer.

Elle devrait en revanche sécuriser les investissements réalisés dans les zones les moins rentables comme les territoires ruraux.

La Commission relève que 71% des ménages avaient accès à une connexion rapide à l’internet fixe dans l’Union européenne en 2015 mais seulement 28% en secteur rural. Pour la 4G mobile, la moyenne était de 86% dans l'UE mais de seulement 36% dans les campagnes.

Jean-Claude Juncker a aussi proposé de permettre aux consommateurs de téléphoner partout dans l'Union sans surcharge tarifaire et d'installer des accès à internet sans fil gratuits dans la plupart des villes et villages du continent.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below