Contrecoup boursier pour Samsung après le rappel du Note 7

lundi 12 septembre 2016 09h21
 

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a chuté à son plus bas niveau en près de deux mois à la Bourse de Séoul lundi, contrecoup du rappel de son téléphone Galaxy Note 7 dont la batterie risque de prendre feu.

Le titre a fini en baisse de 6,98%, son plus fort recul en une séance en plus de quatre ans et son plus bas niveau depuis le 12 juillet.

Cette baisse correspond à une perte de capitalisation de quelque 16.000 milliards de wons (14,3 milliards de dollars ou 12,8 milliards d'euros) pour le géant sud-coréen de l'électronique grand public qui avait jusque-là plutôt bien résisté depuis qu'il avait lui-même pris l'initiative, le 2 septembre, de rappeler 2,5 millions de Galaxy Note 7.

Au total, sa valeur boursière a fondu d'environ 20 milliards de dollars depuis cette date.

Samsung Electronics, le premier fabricant mondial de smartphones, a demandé samedi à tous les utilisateurs de Galaxy Note 7 d'éteindre immédiatement leur batterie et de retourner dès que possible les combinés à leur vendeur.

Dans la foulée, les autorités de régulation de plusieurs pays ont relayé la consigne et des compagnies aériennes ont commencé à diffuser des messages spéciaux demandant à leurs passagers d'éteindre spécifiquement ces téléphones.

"Certains pensaient que le Galaxy Note 7 serait le meilleur smartphone jamais conçu mais il est possible qu'il reste dans les mémoires comme le pire", dit Lee Seung-woo, analyste chez IBK Securities à Séoul.

Avec ce rappel sans précédent, les spécialistes du secteur craignent une chute des ventes de Samsung et surtout un impact durable pour l'image du groupe, qui était en train de rétablir ses parts de marché face à Apple et la concurrence chinoise.

Certains analystes estiment que le groupe pourrait perdre jusqu'à cinq milliards de wons de ventes, en tenant compte des coûts liés au rappel.   Suite...

 
Samsung Electronics a chuté à son plus bas niveau en près de deux mois à la Bourse de Séoul lundi, contrecoup du rappel de son téléphone Galaxy Note 7 dont la batterie risque de prendre feu. /Photo prise le 2 septembre 2016/REUTERS/Kim Hong-Ji