2.000 à 3.000 emplois menacés avec la fusion Dell-EMC

jeudi 8 septembre 2016 20h54
 

(Reuters) - Dell Technologies va supprimer 2.000 à 3.000 emplois, la plupart aux Etats-Unis, dans le cadre de sa fusion avec EMC, rapporte jeudi l'agence Bloomberg.

Le géant informatique américain a finalisé mercredi l'acquisition du spécialiste du stockage EMC pour former un nouveau groupe de 140.000 salariés.

Les départs concerneront pour l'essentiel les activités de logistique, de marketing et d'administration générale, selon Bloomberg.

"Comme c'est souvent le cas dans ce type d'opération, il y aura des doublons qu'il faudra gérer et qui nécessiteront des ajustements des effectifs", a réagi Dave Farmer, porte-parole de Dell, sans donner de chiffre.

Le groupe texan, racheté par son fondateur Michael Dell en 2013 avec le soutien du fonds d'investissement Silver Lake Management, a annoncé en octobre 2015 l'acquisition d'EMC pour 67 milliards de dollars (59 milliards d'euros), soit la fusion la plus importante jamais conclue dans le secteur des hautes technologies.

(Rishika Sadam à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

 
Dell Technologies va supprimer 2.000 à 3.000 emplois, la plupart aux Etats-Unis, dans le cadre de sa fusion avec EMC. /Photo d'archives/REUTERS/Bazuki Muhammad