Amazon impressionne encore grâce au "cloud"

vendredi 29 juillet 2016 07h02
 

(Reuters) - Amazon.com a annoncé jeudi une croissance plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, portée par le succès confirmé de sa filiale de services de stockage dématérialisé ("cloud") et par une hausse du nombre d'abonnés à son programme de fidélité.

Le titre du numéro un mondial du commerce en ligne s'octroyait 1,5% à 764,15 dollars dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street, en route pour un record vendredi s'il ouvre à ce niveau.

Le groupe basé à Seattle a fait état d'un bénéfice net en forte hausse à 857 millions de dollars (774 millions d'euros) au deuxième trimestre, soit 1,78 dollar par action, contre 92 millions (19 cents/action) un an plus tôt, sur un chiffre d'affaires en progression de 31,1% à 30,40 milliards.

Les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 1,11 dollar et un chiffre d'affaires de 29,55 milliards, selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

"Ils ont écrasé les estimations", a dit Michael Pachter, analyste chez Wedbush Securities.

Pour le trimestre en cours, Amazon a annoncé toutefois des prévisions nettement plus prudentes, ce qui a fait refluer le titre dans les échanges électroniques après des gains de plus de 3%.

"Le groupe a réalisé le meilleur deuxième trimestre de son histoire mais se voit tout juste profitable (au troisième)", note Colin Gillis, chez BGC Partners.

Le troisième trimestre est traditionnellement synonyme de coûts élevés pour Amazon qui commence alors à préparer la saison des fêtes, et le groupe a en outre fait part de son intention de doubler ses investissements dans les contenus vidéo au deuxième semestre.

Amazon a dit prévoir un chiffre d'affaires compris entre 31,0 et 33,5 milliards de dollars sur le trimestre, alors que le consensus de Wall Street est actuellement à 31,6 milliards, selon Thomson Reuters I/B/E/S.   Suite...

 
Amazon.com a annoncé jeudi une croissance plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, portée par le succès confirmé de sa filiale de services de stockage dématérialisé ("cloud") et par une hausse du nombre d'abonnés à son programme de fidélité. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar