Samsung prévoit de solides bénéfices au 2e semestre

jeudi 28 juillet 2016 08h26
 

par Se Young Lee

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics anticipe de solides résultats au second semestre, la croissance de la demande de composants contribuant à compenser les pressions qui grèvent les marges dégagées sur les ventes de smartphones.

Le leader mondial des smartphones et des mémoires a expliqué que les bénéfices dégagés des mobiles faibliraient au second semestre après un bond de 57% sur la période avril-juin et a signalé une hausse des dépenses commerciales pour faire face aux nouveaux produits de la concurrence.

Mais, après un ralentissement mondial des ventes de gadgets, Samsung compte sur un redressement des prix des mémoires et des écrans pour amortir cela.

"Pour ce qui concerne le second semestre 2016, la société pense que sa solide performance persistera par rapport au premier semestre, portée surtout par la croissance des résultats du pôle composants", explique le géant sud-coréen de l'électronique dans un communiqué.

Le bénéfice du deuxième trimestre a augmenté de 18% à 8.100 milliards de wons (6,5 milliards d'euros), le plus élevé depuis le premier trimestre 2014 et conforme à l'objectif de Samsung.

"La performance de la société devrait rester correcte", dit Kim Hyun-su, d'IBK asset Management, qui pense que Samsung parviendra à dégager des bénéfices trimestriels de l'ordre de 7.000 à 8.000 milliards de wons durant le second semestre.

La division mobile est celle qui a apporté la plus grande contribution au bénéfice, comme au trimestre précédent, avec une hausse de 57% des profits à un pic de deux ans de 4.320 milliards de wons.

Samsung doit dévoiler la semaine prochaine la dernière version de son smartphone Galaxy Note et commencera sans doute sa commercialisation un mois environ avant qu'Apple ne lance son nouvel iPhone en septembre.   Suite...

 
Samsung Electronics anticipe de solides résultats au second semestre, la croissance de la demande de composants contribuant à compenser les pressions qui grèvent les marges dégagées sur les ventes de smartphones. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic