Samsung poursuit le chinois Huawei pour violation de brevets

vendredi 22 juillet 2016 09h41
 

SEOUL/HONG KONG (Reuters) - Le groupe sud-coréen Samsung Electronics a annoncé vendredi avoir engagé des poursuites judiciaires devant la justice chinoise à l'encontre de Huawei Technologies, qu'il accuse de violation de brevets.

Ces poursuites marquent une nouvelle étape dans la rivalité entre le numéro un et le numéro trois mondial des smartphones.

Samsung a porté plainte contre Huawei devant un tribunal de Pékin il y a environ deux semaines pour violation de six de ses brevets, a précisé une porte-parole du sud-coréen. Elle n'a pas précisé le type de brevets concernés.

"En dépit de nos efforts pour résoudre ce problème à l'amiable, il est malheureusement devenu nécessaire de prendre des mesures judiciaires afin de défendre notre propriété intellectuelle", dit Samsung dans un communiqué adressé à Reuters.

Huawei Technologies, basé à Shenzhen et qui est aussi l'un des principaux constructeurs mondiaux d'équipements de réseaux, a dit pour sa part n'avoir reçu aucune "plainte formelle" mais a ajouté qu'il se défendrait en cas de besoin.

"En l'absence de règlement négocié, les poursuites sont souvent un moyen efficace de résoudre" les conflits portant sur la propriété intellectuelle, a-t-il noté.

Huawei a engagé en mai des poursuites contre Samsung aux Etats-Unis et en Chine, l'accusant d'avoir enfreint des brevets lui appartenant portant sur des technologies de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G), des systèmes d'exploitation et des interfaces logicielles.

Pour Lee Dohoon, analyste de CIMB, aucun des deux groupes n'est motivé par l'espoir de compensations financières dans ce type de dossier.

Huawei pourrait selon lui tenter avant tout d'améliorer son image en s'attaquant au numéro un mondial des smartphones tandis que les plaintes de Samsung pourraient viser à pousser le chinois à négocier un accord aussi rapidement que possible.   Suite...

 
Le groupe sud-coréen Samsung Electronics a annoncé vendredi avoir engagé des poursuites judiciaires devant la justice chinoise à l'encontre de Huawei Technologies, qu'il accuse de violation de brevets. Ces poursuites marquent une nouvelle étape dans la rivalité entre le numéro un et le numéro trois mondial des smartphones  /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic