Ericsson va réduire encore ses coûts

mardi 19 juillet 2016 13h51
 

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson a dit prévoir mardi une troisième année consécutive de baisse de ses ventes à périmètre comparable, ajoutant qu'il allait encore réduire ses coûts après un deuxième trimestre inférieur aux attentes et afin de s'adapter à un marché qui se tasse et dont les conditions se sont détériorées.

L'équipementier télécoms suédois, confronté au ralentissement des marchés des pays développés où les réseaux de dernière génération sont déjà en place, subit en outre le contrecoup du ralentissement des économies émergentes pénalisées par la baisse des cours des matières premières et de l'énergie.

"Cela a été encore plus prononcé au deuxième trimestre, les niveaux d'investissements des opérateurs s'en sont ressentis et cela a pénalisé le marché du haut débit mobile", a dit le directeur financier du groupe Jan Frykhammar à Reuters.

"C'est la tendance la plus marquante."

Au cours des dernières années, Ericsson a été contraint de revoir en baisse ses prévisions de croissance du marché en raison de la faiblesse de la demande de ses stations de base pour réseaux mobiles, son produit phare. Le suédois est aussi moins bien implanté que des concurrents comme Nokia et Huawei sur des segments en forte croissance comme les communications IP.

Les ventes à périmètre comparable du premier équipementier mondial des réseaux mobiles ont baissé de 7% au deuxième trimestre, reculant pour le septième trimestre consécutif. Elles avaient diminué de 5% l'année dernière après un repli de 2% en 2014.

"Les tendances actuelles des ventes et du mix produit devraient se poursuivre sur la deuxième partie de l'année", a dit Ericsson dans un communiqué, ajoutant que les tendances négatives qui ont pesé sur la demande au premier trimestre s'étaient aggravées.

Le bénéfice d'exploitation a été de 2,8 milliards de couronnes suédoises (295,5 millions d'euros) contre 3,6 milliards un an auparavant et un consensus Reuters qui le donnait à 3,0 milliards.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 54,1 milliards de couronnes contre un consensus de 55,3 milliards.   Suite...

 
Ericsson, qui annonce un bénéfice d'exploitation et un chiffre d'affaires inférieurs aux consensus au deuxième trimestre, continue à réduire les coûts pour faire face à une demande qui se tasse. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong