Aveva annonce l'arrêt des discussions avec Schneider Electric

mercredi 15 juin 2016 09h10
 

(Reuters) - Le concepteur britannique de logiciels industriels Aveva Group a annoncé mercredi l'arrêt de discussions préliminaires avec Schneider Electric sans en donner le motif.

Il a ajouté qu'il avait demandé à la Listing Authority britannique (UKLA) la levée de la suspension des transactions sur son titre en Bourse de Londres prononcée à sa demande lundi. Les transactions doivent reprendre à 7h00 GMT.

L'action Schneider Electric a ouvert en hausse de 2,5% en Bourse de Paris, tandis qu'Aveva chutait de 17% en Bourse de Londres.

Aveva avait annoncé lundi avoir repris des discussions avec Schneider Electric, six mois après l'abandon d'un premier projet de rapprochement.

Il expliquait avoir reçu une offre révisée et conditionnelle du spécialiste des équipements électriques basse et moyenne tension et avoir engagé avec lui des discussions préliminaires.

Contacté par Reuters, Schneider Electric s'est refusé à tout commentaire.

Schneider avait présenté l'été dernier un accord en vue de fusionner ses propres activités avec celles d'Aveva et de prendre une participation majoritaire dans la nouvelle entité ainsi formée.

Le groupe français avait annoncé le 20 juillet dernier qu'il investirait 550 millions de livres (756 millions d'euros) dans des actions nouvelles d'Aveva afin de prendre une participation de 53,5% dans le leader des logiciels industriels issu de ce rapprochement.

Mais à la mi-décembre, après plusieurs mois de "due diligence", les deux groupes avaient abandonné leur projet de rapprochement, jugé trop complexe et trop risqué par les deux parties. La chute des cours du brut avait notamment soulevé des questions de valorisation, Aveva étant très exposé de par son activité aux marchés du pétrole et du gaz.   Suite...