L'Etat restera un des principaux actionnaires d'Orange

mercredi 8 juin 2016 16h50
 

PARIS (Reuters) - L'Etat français entend rester l'un des principaux actionnaires de l'opérateur historique Orange dont il contrôle 23% du capital, a déclaré mercredi le président François Hollande.

Les pouvoirs publics ont assuré à plusieurs reprises vouloir conserver une minorité de blocage au sein de l'ancien monopole des télécommunications, où l'Etat dispose de trois représentants au conseil d'administration.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a toutefois déclaré fin mai que l'Etat n'avait pas vocation à rester de manière pérenne au capital, avant d'ajouter toutefois qu'un désengagement ne se ferait pas dans l'immédiat.

"L’Etat est un des principaux actionnaires d’Orange et entend le rester parce que nous considérons qu’il est nécessaire pour l’entreprise qu’il y ait cet actionnariat public, même s’il y a une diversité dans le capital", a déclaré François Hollande à l'occasion de l'inauguration du nouveau site de l'opérateur dédié à l'innovation et la recherche à Chatillon, dans les Hauts-de-Seine.

"Mais nous ne concevons pas la présence du capital public comme étant une ingérence ou une interférence parce que nous faisons confiance, confiance aux dirigeants d’Orange et à tout le personnel d’Orange."

(Gwénaëlle Barzic et Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez)

 
L'Etat français entend rester l'un des principaux actionnaires de l'opérateur historique Orange dont il contrôle 23% du capital, a déclaré mercredi le président François Hollande. /Photo prise le 8 mars 2016/REUTERS/Eric Gaillard