La famille fondatrice de Gameloft vend ses titres à Vivendi

mardi 7 juin 2016 13h59
 

PARIS (Reuters) - La famille Guillemot, fondatrice de Gameloft, a annoncé mardi vendre "à regret" l'essentiel des actions qu'elle détenait dans l'éditeur de jeux vidéos à Vivendi après sa prise de contrôle de la société dans le cadre d'une OPA hostile.

Les frères Guillemot, qui détenaient 22,43% du capital du spécialiste des jeux sur mobile selon des données Thomson Reuters remontant à avril, ont tenté sans succès de résister à l'offensive du géant des médias.

Début juin, Vivendi, qui avait revu deux fois à la hausse son offre pour séduire les actionnaires de Gameloft, a obtenu le contrôle de 61,71% du capital au terme du premier volet de son OPA qui est rouverte jusqu'au 15 juin.

"Dans ce contexte, dès lors qu’elle ne peut espérer de création de valeur d’un actionnaire majoritaire avec lequel elle est en profond désaccord sur la stratégie, la famille Guillemot annonce qu’elle a décidé, à regret, d’apporter l’essentiel de ses actions à l’OPA hostile initiée par Vivendi", déclare la famille dans un communiqué.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Matthieu Protard)

 
La famille Guillemot, fondatrice de Gameloft, va vendre "à regret" l'essentiel des actions qu'elle détenait dans l'éditeur de jeux vidéos à Vivendi après sa prise de contrôle de la société dans le cadre d'une OPA hostile. Les frères Guillemot, qui détenaient 22,43% du capital du spécialiste des jeux sur mobile selon des données Thomson Reuters remontant à avril, ont tenté sans succès de résister à l'offensive du géant des médias. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau