Le patron d'Apple pas vraiment rassuré par sa tournée en Asie

mardi 24 mai 2016 12h29
 

par Himank Sharma et Matthew Miller

BOMBAY/PEKIN (Reuters) - La tournée en Chine et en Inde que vient d'effectuer Tim Cook a donné peu de motifs de satisfaction au directeur général d'Apple mais l'aura eu moins informé sur les défis à relever sur deux marchés particulièrement difficiles.

Les ventes d'iPhone ralentissent en Chine, le deuxième plus gros marché du géant de la technologie, et peinent à décoller en Inde, où son positionnement sur le haut de gamme est un handicap.

"Avec la saturation observée en Chine, tout le monde se tourne vers l'Inde, où Apple doit rattraper son retard parce que ses concurrents y ont progressé depuis deux ans", explique l'analyste Ville-Petteri Ukonaho, de Strategy Analytics.

Le potentiel du marché indien est énorme avec une population de 1,3 milliard d'habitants, dont moins d'un sur cinq possède un smartphone.

Mais Apple ne peut pas y faire ce qu'il fait ailleurs, à savoir vendre ses appareils au prix fort aux opérateurs qui les revendent ensuite moins cher en échange d'un forfait.

"En Inde, les opérateurs ne vendent pratiquement pas de téléphones", a expliqué récemment Tim Cook à des analystes.

"Ils sont vendus au détail dans plein de petits magasins différents. Les smartphones là-bas sont en entrée de gamme, à cause des réseaux et de l'économie, et le potentiel de ce marché n'a pas été excellent" pour Apple, a-t-il ajouté, comparant le marché indien à ce qu'était la Chine il y a 7 ou 10 ans.

  Suite...

 
Les ventes d'iPhone ralentissent en Chine, le deuxième plus gros marché du géant de la technologie, et peinent à décoller en Inde, où son positionnement sur le haut de gamme est un handicap. /Photo d'archives/REUTERS/Shailesh Andrade