Orange Polska continuera de verser des dividendes

lundi 23 mai 2016 11h50
 

par Adrian Krajewski

VARSOVIE (Reuters) - Orange Polska, le principal opérateur télécoms en Pologne, entend continuer de verser des dividendes à ses actionnaires bien qu'il n'attende pas de croissance de ses résultats avant 2018, a déclaré à Reuters son nouveau directeur général, Jean-François Fallacher.

La poursuite de la libéralisation du marché polonais des télécommunications met sous pression les résultats et les parts de marché de la filiale d'Orange. La société a réduit de moitié son dividende cette année pour refléter un bénéfice net 2015 également divisé par deux, à 254 millions de zlotys (57,4 millions d'euros).

"Nous voulons rester un groupe qui verse des dividendes", a déclaré Jean-François Fallacher en réponse aux craintes des investisseurs de voir Orange Polska passer le dividende si ses résultats continuent de baisser avec l'ensemble du marché.

"Je m'attends à ce que le marché renoue avec la croissance dans les années qui viennent", a-t-il ajouté. "Les engagements pris par mon prédécesseur, à savoir un retour à la croissance des niveaux de chiffre d'affaires et d'Ebitda, restent valables et je les confirme."

Jean-François Fallacher, 49 ans, a remplacé Bruno Duthoit le 1er mai. L'ex-patron de la filiale roumaine d'Orange est passé à un marché trois fois plus grand, à 40 milliards de zlotys, mais affaibli par le déclin de la téléphonie fixe et une guerre des prix dans le segment mobile.

PARTS DE MARCHÉ EN RECUL

Bruno Duthoit, promu patron d'Orange pour l'Europe centrale, avait dit s'attendre à ce que le chiffre d'affaires d'Orange Polska reste sous pression cette année après avoir diminué de 2,9% en 2015, à 11,8 milliards de zlotys, sous le coup d'une baisse des revenus dans la téléphonie fixe.   Suite...

 
Boutique Orange à Varsovie. Orange Polska, le principal opérateur télécoms en Pologne, entend continuer de verser des dividendes à ses actionnaires bien qu'il n'attende pas de croissance de ses résultats avant 2018, a déclaré à Reuters son nouveau directeur général, Jean-François Fallacher. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Andrews