Le bénéfice trimestriel de Telefonica sous le consensus

vendredi 29 avril 2016 09h30
 

MADRID (Reuters) - Telefonica a annoncé vendredi une baisse de 6,7% de son bénéfice opérationnel (OIBDA) au premier trimestre, à 3,376 milliards d'euros, ce qui est à peine inférieur au consensus, des effets de change défavorables l'ayant emporté sur une légère croissance de son chiffre d'affaires

L'opérateur télécoms espagnol étudie actuellement les moyens de réduire sa dette et d'apaiser les agences de notation dans le cas où la Commission européenne bloquerait la vente de sa filiale britannique O2 à Hutchison Holdings.

Ce sont ces éléments qui intéressent au premier chef les investisseurs.

Telefonica précise que sa dette était de 50,2 milliards d'euros à la fin mars contre 49,9 milliards fin décembre.

Il confirme aussi qu'il versera un dividende de 0,75 euro par action sur les résultats de 2016 mais n'est pas allé jusqu'à avancer que ce dividende serait payé intégralement en cash si la vente d'O2 se faisait.

Les comptes du premier trimestre montrent des signes du bienfondé de la stratégie de l'opérateur télécoms de se recentrer sur les activités de croissance et d'investir dans le haut débit et le contenu télévisé haut de gamme.

Le chiffre d'affaires a progressé de 3,4% à 10,784 milliards d'euros grâce à une accélération de l'activité en Espagne.

L'OIBDA, soit le bénéfice avant amortissements et dépréciations, aurait augmenté de 5,5% s'il n'y avait pas eu un effet de change défavorable avec les monnaies d'Amérique latine. Un changement de méthode comptable a en outre rendu la comparaison avec l'an dernier moins flatteuse.

L'OIBDA et le C.A. sont un peu inférieurs au consensus des analystes qui donnait 3,4 milliards d'euros et 10,9 milliards d'euros respectivement.   Suite...

 
L'opérateur espagnol Telefonica a annoncé vendredi une baisse de 6,7% de son bénéfice opérationnel au premier trimestre, à 3,376 milliards d'euros, ce qui est inférieur au consensus, des effets de change défavorables l'ayant emporté sur une légère croissance de son activité. /Photo d'archives/REUTERS/Juan Medina