SFR mise sur l'alliance médias-télécoms pour retenir ses clients

mercredi 27 avril 2016 17h34
 

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) - En perte de vitesse depuis son rachat par Numericable, le numéro deux des télécoms SFR mise sur les contenus pour tenter de reconquérir ses clients dans un marché français où de précédentes tentatives de convergence ont jusque-là donné des résultats mitigés.

Coincé entre le numéro un Orange qui a pris le large en termes de qualité de réseau et Free (Iliad) bien installé sur le créneau des offres à bas coûts, SFR compte sur les médias, le sport et le divertissement pour tenter de faire la différence.

La filiale du milliardaire Patrick Drahi se prend à rêver d'un destin à la BT, du nom de l'opérateur historique britannique qui s'est offert une deuxième vie en prenant pied dans les contenus via l'achat d'une partie des droits de la Premier League anglaise et en rachetant l'opérateur mobile EE.

L'opérateur né fin 2014 de la fusion du câblo-opérateur Numericable et de l'opérateur mobile SFR a annoncé mercredi qu'il allait reprendre sous son aile l'ensemble des activités médias rachetées au gré des derniers mois par son propriétaire, le milliardaire Patrick Drahi.

Rachat du quotidien Libération et du magazine l'Express, prise de participation dans NextRadioTV (propriétaire de BFM TV et RMC), acquisition des droits de la Premier League : les pièces du puzzle jusque-là éparses vont s'assembler dans une même entité intégrée - SFR Groupe - présente dans le fixe et le mobile, les médias, et la publicité.

Le nouvel ensemble disposera ainsi d'une force de frappe conséquente avec une rédaction d'un millier de journalistes dont la première chaîne d'information française BFM TV, pour un auditoire potentiel d'au moins 18 millions de clients.

"La convergence est la réponse d'avenir aux besoins toujours plus grands de nos clients", a affirmé le PDG de SFR Michel Combes lors d'une conférence de presse organisée dans les nouveaux locaux parisiens qui accueilleront les médias du groupe, non loin de TF1 et de France Télévisions.

SFR va lancer un bouquet de cinq nouvelles chaînes dédiées au sport avec en produit d'appel sa pépite, le championnat anglais de football raflé à Canal+ l'an dernier pour plus de 300 millions d'euros.   Suite...

 
En perte de vitesse depuis son rachat par Numericable, le numéro deux des télécoms SFR mise sur les contenus pour tenter de reconquérir ses clients dans un marché français où de précédentes tentatives de convergence ont jusque-là donné des résultats mitigés. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen