Face au recul des ventes d'iPhone, Apple mise sur les services

mercredi 27 avril 2016 13h38
 

par Julia Love

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a enregistré mardi, et ce pour la première fois, une baisse de ses ventes trimestrielles d'iPhone, amenant son directeur général Tim Cook à braquer le projecteur sur ses activités de services.

Ce segment n'en reste pas moins un champ de bataille où la concurrence est rude, ce qui représentera un réel défi pour une entreprise dont le coeur de métier repose sur les accessoires électroniques.

Les revenus du deuxième trimestre de la firme à la pomme ont baissé pour la première fois en 13 ans mais les services se positionnent comme sa deuxième activité la plus lucrative, derrière son smartphone, et devant les tablettes iPad et les ordinateurs Mac, dont les ventes fléchissent aussi.

Les kiosques d'applications et de musique App Store et Apple Music, le centre de stockage en ligne iCloud, le porte-monnaie électronique Apple Pay et les autres services ont généré près de six milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 20% par rapport à l'année précédente, tandis que le chiffre d'affaires trimestriel total a chuté de 13%.

Les dirigeants ont fièrement souligné les progrès de leur base d'abonnés payants, le service Apple Music totalisant 13 millions d'abonnements.

La base de clientèle d'Apple flirtant avec le milliard de terminaux siglés de la célèbre pomme suggère que la marge de progression dans les services demeure conséquente.

A noter également que les revenus des services laissent entrevoir un chiffre d'affaire régulier, contrairement à la vente de produits physiques.

  Suite...

 
Apple a enregistré mardi, et ce pour la première fois, une baisse de ses ventes trimestrielles d'iPhone, amenant son directeur général Tim Cook à braquer le projecteur sur ses activités de services (App Store, Apple Music, iCloud, Apple Pay et autres). /Photo prise le 26 février 2016/REUTERS/Régis Duvignau