Le bénéfice trimestriel de Microsoft déçoit

vendredi 22 avril 2016 07h32
 

(Reuters) - Microsoft a publié jeudi un bénéfice inférieur aux attentes pour son troisième trimestre clos le 31 mars, affecté par la faiblesse du marché des ordinateurs personnels et un dollar fort qui diminue la valeur des ventes à l'étranger.

Le bénéfice net du groupe est descendu à 3,76 milliards de dollars (3,33 milliards d'euros), soit 47 cents par action, contre 4,99 milliards de dollars ou 61 cents par action in an plus tôt.

Microsoft a imputé cette baisse en partie à des taux d'imposition plus élevés que prévu.

En excluant les éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 62 cents, deux cents de moins que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

C'est la première fois en sept trimestres que le bénéfice par action de Microsoft manque le consensus.

Le chiffre d'affaires a baissé à 20,53 milliards de dollars, contre 21,73 milliards l'année dernière, en deçà du consensus qui était à 22,09 milliards de dollars. Les ventes ajustées sont elles en hausse, à 22,08 milliards de dollars, contre 21,73 milliards en 2015.

Les services d'informatique dématérialisée ("cloud") du groupe américain, notamment l'infrastructure Azure et les services de cloud aux entreprises, ont vu leurs ventes augmenter de 3,3%, à 6,1 milliards de dollars, mais sans parvenir à compenser l'impact du déclin du marché des PC.

"On aurait aimé voir une croissance de 7 à 9%", confie Dan Morgan, gérant chez Synovus Trust. "C'est comme cela que Microsoft pourra vraiment devenir un groupe de cloud sans ne plus être tributaire du marché des ordinateurs personnels."

Selon le cabinet d'études IDC, les livraisons d'ordinateurs personnels ont baissé de 11,5% au premier trimestre.   Suite...

 
Microsoft publie un bénéfice inférieur aux attentes pour son troisième trimestre clos le 31 mars, notamment affecté par la faiblesse du marché des ordinateurs personnels. Le bénéfice net du groupe est descendu à 3,76 milliards de dollars (3,33 milliards d'euros), contre 4,99 milliards de dollars un an plus tôt. /Photo prise le 18 avril 2016/REUTERS/Charles Platiau