Ericsson rate le consensus, se réorganise et chute en Bourse

jeudi 21 avril 2016 11h55
 

par Sven Nordenstam et Olof Swahnberg

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson a publié jeudi un chiffre d'affaires et un bénéfice d'exploitation inférieurs aux attentes, faisant plonger son cours de Bourse de plus de 10% qui justifie a posteriori la réorganisation annoncée de ses activités.

"Nous ne sommes pas satisfaits de notre croissance globale et de l'évolution de notre rentabilité ces dernières années", a déclaré le directeur général, Hans Vestberg.

Le groupe suédois, premier équipementier mondial des réseaux de téléphonie mobile, a expliqué que sa nouvelle structure suivrait deux axes suivant le type de clientèle et le type d'activité. Il a ajouté avoir commencé à prendre de nouvelles mesures en plus du plan d'économies déjà mis en oeuvre pour s'adapter au ralentissement du marché.

A la Bourse de Stockholm, l'action Ericsson chutait de 10,4% à 11h25. Au même moment à Helsinki, le titre Nokia cédait 1,65% dans son sillage. Le titre du groupe suédois a touché son plus bas depuis janvier 2013.

Le conglomérat suédois Industrivarden, l'un des grands actionnaires d'Ericsson, a déjà appelé la direction à améliorer la rentabilité dans plusieurs domaines d'activité.

Ses déclarations ont conduit certains médias à spéculer sur la possibilité qu'Industrivarden, qui détient environ 15% des droits de vote, pourrait envisager de se désengager.

L'activité de services d'Ericsson a été le point faible du groupe au premier trimestre, son chiffre d'affaires reculant en raison du ralentissement du déploiement de nouveaux réseaux en Europe et en Amérique latine.

  Suite...

 
Ericsson a publié un chiffre d'affaires et un bénéfice d'exploitation inférieurs aux attentes et dit qu'il se réorganiserait pour doper la croissance et les résultats. Le bénéfice d'exploitation de l'équipementier suédois des télécoms a été de 3,48 milliards de couronnes suédoises (379 millions d'euros) contre 2,13 milliards un an auparavant et un consensus Reuters le donnant à 4,37 milliards et  son chiffre d'affaires de 52,2 milliards de couronnes contre un consensus de 54,6 milliards. /Photo d'archives/REUTERS/Jonas Ekstromer/TT News Agency