Cegid racheté par deux fonds anglo-saxons

lundi 18 avril 2016 21h49
 

PARIS (Reuters) - Cegid Group a annoncé lundi son rachat par les fonds d'investissement anglo-saxons Silver Lake Partners et AltaOne dans le cadre d'une opération en deux temps qui valorise l'éditeur français de logiciels de gestion à 580 millions d'euros.

L'américain Silver Lake et le britannique AltaOne achèteront un bloc d'actions Cegid représentant 37,6% du capital auprès des deux principaux actionnaires du groupe, l'assureur Groupama et ICMI, la holding du fondateur de Cegid Jean-Michel Aulas, au prix de 62,25 euros par action.

Ce consortium déposera ensuite au même prix une offre publique d'achat obligatoire sur le solde des actions, a précisé dans un communiqué Cegid, dont le conseil d'administration a apporté son soutien à la transaction.

Si une procédure de retrait obligatoire est possible, c'est-à-dire si le consortium obtient au moins 95% du capital et des droits de vote de Cegid à l'issue de l'OPA, un complément de 1,25 euro par action sera payé.

L'acquisition du bloc de 37,6% du capital et l'OPA devraient être finalisées au cours du second semestre 2016.

Deux autres actionnaires de Cegid, représentant 5,9% du capital, se sont engagés à apporter leurs actions à l'OPA.

Le prix de 63,50 euros représente une prime de 20% (17% pour le prix de 62,25 euros) par rapport au cours de clôture de l’action Cegid vendredi et une prime de 44% (41% pour le prix de 62,25€) par rapport au cours moyen des 12 derniers mois pondéré des volumes.

Le titre Cegid a clôturé vendredi à 53,07 euros à la Bourse de Paris. Sa cotation a été suspendue lundi et reprendra mardi, a fait savoir Euronext.

L’offre, qui valorise 100% de Cegid à 580 millions d’euros sur une base entièrement diluée, implique un multiple de résultat net égal à 25 fois, sur la base d’un bénéfice par action 2015 égal à 2,57 euros, a indiqué le consortium.   Suite...

 
Jean-Michel Aulas, fondateur de Cegid. Cegid Group a annoncé son rachat par les fonds d'investissement anglo-saxons Silver Lake Partners et AltaOne dans le cadre d'une opération en deux temps qui valorise l'éditeur français de logiciels de gestion à 580 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Pratta