Retour à la case départ pour Bouygues après l'échec avec Orange

lundi 4 avril 2016 13h57
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - L'échec de la vente de Bouygues Telecom à Orange ramène le groupe Bouygues à la case départ, laissant sans réponse la plupart des questions entourant la stratégie à long terme du groupe de BTP, de médias et de télécommunications.

Orange et Bouygues ont abandonné leurs négociations sur la vente de Bouygues Telecom à l'opérateur historique et sur l'entrée de Bouygues au capital d'Orange, une issue qui semble mettre un terme à une consolidation potentiellement créatrice de valeur.

"L'hypothèse d'une consolidation (...) devient exclue pour un certain temps", écrit Grégoire Thibault, analyste chez Natixis, dans une note publiée lundi. Au moins peut-être, dit-il, jusqu'à l'élection présidentielle de l'an prochain.

Dans Le Figaro de lundi, le PDG Martin Bouygues assure, comme il l'avait fait un an plus tôt après l'échec des discussions sur la vente de Bouygues Telecom à un autre acteur du secteur, Altice, que "l'entreprise est parfaitement viable dans un marché à quatre".

Mais la plupart des analystes estiment que la partie s'annonce compliquée.

"Malgré les efforts massifs de simplification (réalisés par la filiale télécoms de Bouygues), la vie ne sera pas facile, vu sa taille relativement petite et le fait que le marché français des télécommunications ne peut prétendre qu'aux taux de croissance d'un marché mature", commente Kepler dans une note de recherche.

Dans Le Figaro, Martin Bouygues reconnaît que "la structure du marché (à quatre) implique une moindre capacité des opérateurs à investir dans le mobile et le fixe", mais assure qu'"avec les cash-flows et la puissance du groupe Bouygues, (il a) les moyens nécessaire pour investir et continuer de développer Bouygues Telecom."

Des investissements qui n'iront pas à TF1, le groupe de télévision devant négocier un cap difficile avec l'éclatement du marché publicitaire sur fond de multiplication des supports médias. Ni au métier historique du contracting, pénalisé par plusieurs années de crise dans le BTP et la route en France.   Suite...

 
L'échec de la vente de Bouygues Telecom à Orange ramène le groupe Bouygues à la case départ, laissant sans réponse la plupart des questions entourant la stratégie à long terme du groupe de BTP, de médias et de télécommunications. /Photo prise le 14 octobre 2015/REUTERS/Charles Platiau