Difficile d'innover encore dans le segment des smartphones

mardi 22 mars 2016 18h33
 

par Eric Auchard

FRANCFORT (Reuters) - Près d'une décennie après la sortie du premier iPhone, le secteur se demande si le smartphone n'a pas atteint le stade ultime de l'évolution au point que même Apple considère comme une nouveauté le lancement d'un téléphone équipé d'un écran de quatre pouces, caractéristique qui était déjà présente dans les précédentes générations de combinés.

A en croire les experts du secteur, l'innovation dans les smartphones s'est déplacée dans toutes sortes de nouveaux appareils allant des voitures aux réfrigérateurs en passant par les montres et les bijoux qui ont aujourd'hui, via les logiciels et les services, les mêmes fonctionnalités que les téléphones mobiles.

Pour les analystes et les concepteurs de produits, les ruptures technologiques butent sur les limites physiques des smartphones actuels en termes de taille d'écran, d'autonomie de la batterie et de capacité des réseaux.

"Toute (nouveauté) dans le secteur de la téléphonie est à présent marginale: un (processeur) un peu plus rapide, un (écran) un peu plus grand, une (mémoire) un peu plus importante ou une meilleure résolution (d'écran)", observe Christian Lindholm, un ancien de Nokia.

Les enjeux pour le secteur sont importants dans la mesure où l'avenir d'Apple, de Google (groupe Alphabet) et de Microsoft, les trois plus grosses capitalisations mondiales à la fin de l'an dernier, pourrait dépendre de leur capacité à négocier au mieux ce virage.

Plusieurs sociétés testent actuellement de nouvelles méthodes d'interaction avec une interface qui passe par le toucher, la vue et la voix.

Ces tests ont lieu notamment sur des colliers, appelés "bijoux intelligents", qui intègrent des microphones ou sur de minuscules écouteurs fixés aux oreilles. Ces appareils sont dotés d'assistants personnels vocaux capables de réaliser différentes tâches uniquement grâce à la voix de l'utilisateur.

Dans ce domaine, les grands groupes technologiques ont déjà réalisé d'importants progrès. Des services comme Google Now, Siri d'Apple, Cortana de Microsoft et Alexa d'Amazon sont capables de lire un texte ou un courriel, de répondre à des questions pratiques, de gérer différentes fonctionnalités ou d'aider à la navigation routière.   Suite...

 
Analystes et concepteurs estiment que les ruptures technologiques butent sur les limites physiques des smartphones actuels en termes de taille d'écran, d'autonomie de la batterie et de capacité des réseaux. Le secteur se demande si le smartphone n'a pas atteint le stade ultime de l'évolution. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Hong-Ji