Le bénéfice trimestriel d'Oracle supérieur aux attentes

mardi 15 mars 2016 23h14
 

(Reuters) - Oracle a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, grâce entre autres à la croissance de ses activités dans le "cloud", et il a dévoilé un nouveau programme de rachats d'actions de dix milliards de dollars.

L'action de l'éditeur américain de logiciels gagnait environ 4% dans les transactions hors séance à 40,29 dollars. Le titre avait terminé à 38,74 dollars la séance sur le New York Stock Exchange, en hausse de 0,1%, avant la publication des résultats.

Oracle a réalisé sur le trimestre clos le 29 février, le troisième de son exercice fiscal, un bénéfice net en baisse à 2,14 milliards de dollars (1,93 milliard d'euros), soit 50 cents par action, contre 2,50 milliards (56 cents/action) un an plus tôt.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 64 cents.

Le chiffre d'affaires trimestriel, lui, a diminué de 3,4% à 9,01 milliards de dollars.

Les analystes financiers interrogés prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 62 cents pour un chiffre d'affaires de 9,12 milliards de dollars selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les revenus tirés des logiciels d'informatique dématérialisée ("cloud") et des services liés ont progressé d'environ 57% sur la période à 583 millions de dollars, soit environ 6% du chiffre d'affaires total du groupe.

"Notre activité 'cloud' est désormais en phase d'hyper-croissance" a déclaré Safra Catz, la directrice générale du groupe présidé par Larry Ellison.

Oracle a gagné 942 nouveaux clients de ses services de logiciels "cloud" au cours du trimestre, dont certains ont abandonné Workday à son profit.   Suite...

 
Oracle a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et dévoilé un nouveau programme de rachats d'actions de dix milliards de dollars. L'éditeur américain de logiciels a réalisé sur le trimestre clos le 29 février un bénéfice net en baisse à 2,14 milliards de dollars (1,93 milliard d'euros), contre 2,50 milliards un an plus tôt. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith - RTX1GN4C