Vivendi porte sa part dans Tel. Italia juste sous le seuil d'OPA

vendredi 11 mars 2016 19h36
 

MILAN (Reuters) - Vivendi a porté ces derniers jours sa participation dans le Telecom Italia à 24,9%, donc juste en dessous du seuil des 25% qui l'obligerait à lancer une offre publique d'achat, montre vendredi un document financier transmis aux autorités boursières américaines.

Vivendi avait 23,8% du capital auparavant et a désormais plus que triplé son engagement dans le groupe italien en moins d'un an.

Selon le document de l'autorité de régulation des marchés, Vivendi a acheté de nouvelles actions Telecom Italia sur le marché entre le 1er et le 9 mars. Une source proche du dossier a précisé que la banque d'investissement Mediobanca, dont le président Vincent Bolloré est un actionnaire influent, avait acquis les actions pour le compte du groupe français.

Vivendi, qui dispose de quatre sièges sur 17 au conseil d'administration de Telecom Italia, a refusé de commenter ces informations.

Cette nouvelle montée au capital de Telecom Italia devrait alimenter les spéculations qui vont déjà bon train au sujet des projets à long terme du groupe français pour l'ex-monopole italien des télécommunications.

Au cours des dix derniers jours, la presse a publié des informations selon lesquelles l'actionnaire français s'impatientait et avait sondé d'éventuels candidats au remplacement de l'administrateur délégué, Marco Patuano.

L'action Telecom Italia a bondi cette semaine après que le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a déclaré qu'il pourrait réfléchir à l'opportunité d'un rapprochement avec Telecom Italia si Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi, lui en faisait la proposition, mais qu'il pensait qu'un tel scénario ne se concrétiserait pas.

Entre-temps, une information selon laquelle Vivendi était sur le point de conclure un accord de rachat des activités de télévision payante du groupe italien Mediaset a également alimenté les rumeurs d'un accord de plus grande portée en Italie, qui impliquerait Telecom Italia.

Mais le président de l'opérateur télécoms italien, Giuseppe Recchi, a déclaré vendredi que l'idée d'une fusion entre Telecom Italia et Orange était une invention de la presse.

(Silvia Aloisi, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français)

 
Vivendi a porté sa participation dans Telecom Italia à 24,9% des actions ordinaires, juste en dessous du seuil des 25% qui l'obligerait à lancer une offre publique d'achat. /Photo prise le 18 février 2016/REUTERS/Tony Gentile