Le Pentagone invite des hackers à tester sa cybersécurité

mercredi 2 mars 2016 16h56
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le département américain de la Défense a invité mercredi les as de l'informatique à tester ses systèmes de cybersécurité dans le cadre d'un concours baptisé "Hack the Pentagon".

Cette expérience, ouverte à des experts extérieurs au Pentagone dont le profil aura été préalablement vérifié, sera la première du genre lancée par un organe du gouvernement fédéral. Elle a déjà été testée par certaines grandes entreprises américaines comme United Continental Holdings.

L'objectif de tels programmes est de chercher et d'identifier des problèmes avant qu'ils ne puissent être exploités.

Le Pentagone s'attend à enregistrer plusieurs milliers de participants à ce concours réservé aux citoyens américains dont les modalités n'ont pas été totalement fixées mais qui pourrait impliquer des récompenses financières.

L'initiative est dirigée par le service de défense numérique (Defense Digital Service, DDS) du Pentagone, qui a été mis en place en novembre dernier afin de recruter pour de courtes missions des experts venus du monde des nouvelles technologies.

Chris Lynch, le directeur du DDS, ancien cadre chez Microsoft, a indiqué que des programmeurs venus de sociétés comme Google ou Shopify avaient déjà effectué leur "tour of duty" au Pentagone.

(Andrea Shalal; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

 
Le secrétaire américain à la Défense, Ash Carter. Le département américain de la Défense a invité mercredi les as de l'informatique à tester ses systèmes de cybersécurité dans le cadre d'un concours baptisé "Hack the Pentagon".  /Photo d'archives/REUTERS/Yuri Gripas