Vivendi hausse le ton face aux Guillemot

lundi 29 février 2016 21h18
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Vivendi a affiché lundi sa détermination dans son bras de fer avec les frères Guillemot, en annonçant tout à la fois le relèvement de son offre hostile sur Gameloft et une nouvelle augmentation de sa participation au capital d'Ubisoft.

Le géant du divertissement mène depuis plusieurs mois une offensive sur les deux éditeurs indépendants de jeux vidéo qui ont jusque-là repoussé ses avances.

Lundi soir, le groupe présidé par Vincent Bolloré a encore haussé le ton, relevant de 20%, à 7,20 euros, le prix de son offre sur Gameloft, ce qui valorise le spécialiste des jeux sur mobile à plus de 610 millions d'euros.

En début de journée, le conseil d'administration de la société, dirigée et fondée par Michel Guillemot, avait annoncé le rejet à l'unanimité de la proposition initiale de Vivendi offrant 6 euros par action.

L'action Gameloft a clôturé lundi à 6,79 euros alors que les investisseurs faisaient le pari d'une révision à la hausse de l'offre de Vivendi, premier actionnaire de la société avec 30% du capital.

Pour riposter, la famille Guillemot a accru sa participation à plus de 20% du capital et 28% des droits de vote.

Reste à savoir quelle sera la réaction des autres principaux actionnaires, au nombre desquels Fidelity Management & Research Company, Allianz Global Investors et Amber Capital Investment Management.

Le conseil de Gameloft, qui s'est réuni vendredi, a fait valoir que Vivendi n'avait rien à apporter au groupe depuis qu'il s'est désengagé du secteur des jeux vidéo en vendant ses parts dans Activision Blizzard.   Suite...

 
Vivendi a relevé lundi son offre hostile sur Gameloft et augmenté sa  participation au capital d'Ubisoft, affichant ainsi sa détermination dans son bras de fer avec les frères Guillemot. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes