Telegram soutient Apple dans la bataille sur le cryptage

jeudi 25 février 2016 07h12
 

BARCELONE (Reuters) - Le Russe Pavel Dourov, fondateur de l'application de messagerie sécurisée Telegram et du réseau social VKontakte, soutient Apple dans son bras de fer contre le département américain de la Justice sur le cryptage des données.

Sa messagerie Telegram a été conçue dès le départ pour résister aux velléités d'intrusion de l'Etat en fonctionnant sur un mode plus proche du site WikiLeaks que de celui d'une entreprise de la Silicon Valley telle qu'Apple.

Le gouvernement américain demande à Apple de débloquer l'iPhone de l'un des auteurs de la tuerie qui a fait 14 morts et 22 blessés le 2 décembre dernier à San Bernardino en Californie.

Interrogé sur le sujet mercredi en marge du salon Mobile World Congress de Barcelone, Pavel Dourov a apporté son soutien Apple et à son directeur général Tim Cook.

"Il y a toujours un risque que votre iPhone soit volé et que la personne qui le vole puisse accéder aux données, à vos photos personnelles et autres éléments pour vous faire chanter", a-t-il fait valoir.

Selon lui forcer Apple à créer des outils pour casser ses propres dispositifs de sécurité peut déboucher sur un dangereux précédent.

Pavel Dourov est connu pour avoir pendant des années refusé aux autorités russes l'accès aux communications des membres de son réseau social VKontakte, appelé le Facebook russe. Il a fini par perdre le contrôle de ce dernier dans son refus obstiné de bloquer les dissidents russes.

"Nous avions un choix simple: soit trahir nos valeurs ou les garder et quitter la Russie pour créer quelque chose de nouveau", a-t-il dit.

Depuis qu'il a quitté la Russie en 2014 pour lancer Telegram, Pavel Dourov et son équipe d'une quinzaine de développeurs sont devenus des migrants perpétuels, vivant seulement quelques mois dans le même endroit, à Berlin, à Londres, dans la Silicon Valley, en Finlande et plus récemment à Barcelone.   Suite...

 
Le Russe Pavel Dourov, fondateur de l'application de messagerie sécurisée Telegram, soutient Apple dans son bras de fer contre le département américain de la Justice sur le cryptage des données. /Photo prise le 23 février 2016/REUTERS/Albert Gea