Bouygues vise 15% d'Orange

mercredi 24 février 2016 18h08
 

par Gwénaëlle Barzic et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Bouygues Telecom a renoué l'an dernier avec une croissance de ses revenus comme de ses marges, fournissant des arguments supplémentaires à sa maison-mère Bouygues dans ses négociations complexes avec Orange en vue d'un rapprochement.

Le groupe de construction, de télécoms et de médias, ambitionne d'obtenir de l'ordre de 15% du capital du numéro un français des télécoms même s'il pourrait se contenter dans un premier temps d'une participation de 10% à 15% assortie d'un paiement en numéraire, afin de ménager l'Etat, premier actionnaire d'Orange.

Comme son homologue Stéphane Richard, Martin Bouygues estime à une chance sur deux la probabilité que les discussions aboutissent mais il prévient qu'elles ne pourront pas s'éterniser au delà de la fin de ce trimestre.

Les deux groupes avaient déjà essayé de s'entendre à l'été 2014 mais sans réussir à trouver un accord.

"Je suis intéressé par une participation au capital d'Orange car cela nous permettrait de bénéficier de la création future de valeur par ce marché en France et bien sur à l'international", a expliqué le dirigeant lors d'une conférence de presse, estimant qu'une participation de l'ordre de 10 à 15% serait "correcte".

Un porte-parole du groupe a par la suite précisé ces déclarations en expliquant que la fourchette évoquée par le PDG "ne visait que la partie payée via une augmentation de capital par Orange de façon à limiter la dilution de l'Etat et non la participation finale à l'issue de la négociation".

"Le reste sera acquis sur le marché", a précisé le porte-parole dans une déclaration transmise à Reuters, indiquant que le groupe visait une participation "d'arrivée" de l'ordre de 15% si les discussions aboutissaient.

Plusieurs sources avaient précédemment dit à Reuters que l'Etat, principal actionnaire de l'ancien monopole dont il détient 23%, était soucieux de limiter sa dilution au capital et ne souhaitait pas que la participation de Bouygues dépasse 10%.   Suite...

 
Répétition du titre. Bouygues Telecom a renoué l'an dernier avec une croissance de ses revenus comme de ses marges, fournissant des arguments supplémentaires à sa maison-mère Bouygues dans ses négociations complexes avec Orange en vue d'un rapprochement.  Son PDG Martin Bouygues estime qu'une participation de l'ordre de 10 à 15% dans Orange serait "correcte".  /Photo prise le 5 janvier 2016/REUTERS/Vincent Kessler