Unisplendour renonce à prendre 15% de Western Digital

mardi 23 février 2016 13h24
 

(Reuters) - Le chinois Unis Union, filiale d'Unisplendour, a renoncé à prendre une participation de 15% dans le fabricant de disques durs Western Digital, une opération à 3,78 milliards de dollars (3,41 milliards d'euros), dans la crainte d'un veto de la Commission américaine des investissements étrangers (CFIUS).

La CFIUS, qui a pour mission de vérifier sous l'égide du département du Trésor que des rapprochements à l'étude ne présentent pas de danger pour la sécurité nationale, a ouvert une enquête sur cette transaction, annoncée en septembre dernier par Unisplendour et Unis Union.

Western Digital, qui a annoncé mardi la fin du projet chinois, a en revanche confirmé son projet d'acquisition de SanDisk, annoncé en octobre pour 19 milliards de dollars, mais en révisant son offre à la baisse.

En se basant sur le cours de clôture de Western Digital lundi, la société dit proposer désormais 78,50 dollars par action en numéraire et en titres pour SanDisk, contre 86,50 dollars précédemment.

L'action Western Digital perd 3% à 44,70 dollars en avant-Bourse à Wall Street. Le titre SanDisk est stable à 67,50 dollars.

(Arathy S Nair et Lehar Maan à Bangalore; Patrick Vignal pour le service français)

 
Le chinois Unis Union, filiale d'Unisplendour, a renoncé à prendre une participation de 15% dans le fabricant de disques durs Western Digital, une opération à 3,78 milliards de dollars (3,41 milliards d'euros), dans la crainte d'un veto de la Commission américaine des investissements étrangers. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake