Technicolor relève ses objectifs pour 2020

jeudi 18 février 2016 19h35
 

PARIS (Reuters) - Technicolor a annoncé jeudi avoir relevé ses objectifs pour 2020 après avoir notamment finalisé au second semestre 2015 deux acquisitions stratégiques renforçant sa position de société leader opérant sur le secteur du Media & Entertainment et avoir signé un partenariat avec Sony en technologie.

Présenté il y a un an, le plan stratégique "Drive 2020" avait alors déçu une partie des investisseurs, Technicolor anticipant un creux en 2017 avec la fin d'un programme important de licences MPEG avant un rebond pour atteindre un Ebitda supérieur à 500 millions d'euros et un flux de trésorerie disponible de plus de 250 millions en 2020.

Le groupe spécialisé dans les technologies pour le cinéma et la télévision ambitionne désormais d'atteindre un Ebitda ajusté supérieur à 750 millions et un flux de trésorerie disponible de plus de 350 millions d’ici 2020, à périmètre et taux de change constants.

Technicolor prévoit également de générer un flux de trésorerie disponible d’au moins 300 millions en 2018, soutenu par un Ebitda ajusté d’au moins 660 millions.

"A l’avenir, Technicolor sera une société beaucoup plus équilibrée, qui s’appuiera sur trois activités opérationnelles leaders sur leur marché et sur une activité de licences stratégique, ce qui explique l’augmentation significative de nos objectifs pour Drive 2020", explique dans un communiqué Frédéric Rose, directeur général de Technicolor.

La société utilisera sa trésorerie pour réduire sa dette, avec pour objectif d’atteindre un ratio de levier financier (Dette Nette sur EBITDA ajusté) inférieur à 0,8 à fin 2018 et d’augmenter ensuite la rémunération de ses actionnaires sous la forme d’une combinaison de rachat d’actions et de dividendes.

A plus court terme, Technicolor vise pour cette année un flux de trésorerie disponible supérieur à 240 millions d’euros, un Ebitda ajusté compris entre 600 millions d’euros et 630 millions d’euros et un ratio de dette nette sur Ebitda ajusté inférieur à 1,4 à fin décembre 2016 contre 1,74 à fin 2015.

Soutenu par ses divisions Licences et Services de Production, l'ex-Thomson a dégagé en 2015 un Ebitda ajusté de 565 millions d'euros, en hausse de 2,6% (+3,1% à taux de change constants), et un flux de trésorerie disponible de 256 millions d'euros, contre 230 millions un an plus tôt.

Technicolor avait annoncé l'été dernier être entré en négociations exclusives avec l'américain Cisco pour lui racheter sa division Cisco Connected Devices puis le rachat de The Mill, une société britannique spécialisée dans la création d'effets visuels pour la publicité.   Suite...

 
Frédéric Rose, directeur général de Technicolor. Le groupe spécialisé dans les technologies pour le cinéma et la télévision a relevé ses objectifs pour 2020 après avoir notamment finalisé au second semestre 2015 deux acquisitions stratégiques renforçant sa position de société leader opérant sur le secteur du Media & Entertainment et avoir signé un partenariat avec Sony en technologie. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau