Orange a repris la main en 2015, prolonge avec Bouygues

mardi 16 février 2016 14h43
 

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) - Orange a renoué avec une petite hausse de son résultat d'exploitation l'an dernier, pour la première fois depuis 2009 et avec un an d'avance sur ses objectifs, porté par l'essor du très haut débit et les réductions de coûts.

Le numéro un français des télécoms, qui table sur une nouvelle progression de son Ebitda retraité cette année, se donne "plusieurs semaines" supplémentaires pour faire aboutir ses difficiles négociations en vue du rachat de Bouygues Telecom (Bouygues) qui ramènerait à trois le nombre d'opérateurs en France.

Plusieurs sources ont déclaré à Reuters lundi qu'une décision était attendue aux environs de début mars.

"Nous ne sommes pas au bout. Il y a encore pas mal de questions à traiter", a déclaré lors d'une conférence de presse le PDG d'Orange Stéphane Richard, qui continue d'estimer à 50% la probabilité d'un accord.

Quatre ans après la tempête provoquée par l'arrivée de Free (Iliad) dans le mobile en France, marché historique du groupe, Orange a enregistré un retournement de son activité globale l'an dernier avec une progression de ses revenus comme de ses marges au second semestre.

Profitant du bond de la demande pour des débits rapides sur internet et pour la consommation de data sur les mobiles, Orange, qui a mis les bouchées doubles dans le déploiement de ses réseaux (+9% d'investissements), a doublé sa base d'abonnés 4G et triplé le nombre de ses clients fibres.

SOLIDE EN FRANCE   Suite...

 
Le PDG d'Orange, Stéphane Richard. Le numéro un français des télécoms a renoué avec une petite hausse de son résultat d'exploitation l'an dernier, pour la première fois depuis 2009 et avec un an d'avance sur ses objectifs, porté par l'essor du très haut débit et les réductions de coûts.  /Photo prise le 16 février 2016/REUTERS/Benoît Tessier