Yahoo va apparemment réduire ses effectifs de 15%

lundi 1 février 2016 20h39
 

(Reuters) - Yahoo annoncera mardi un plan de restructuration qui prévoit de réduire de 15% les effectifs du groupe internet, détruisant ainsi 1.600 emplois environ, et l'arrêt de plusieurs activités, rapporte lundi le Wall Street Journal.

L'annonce serait faite par la directrice générale Marissa Mayer après la publication des résultats trimestriels, qui aura lieu elle après la clôture de Wall Street, précise le quotidien en citant des sources au fait de la situation

Le groupe américain comptait quelque 11.000 salariés au 30 juin, selon les données consultables sur son site internet.

Yahoo a confirmé la semaine dernière le projet de fermer ses bureaux en Argentine et au Mexique, précisant qu'il s'agissait de bureaux de petite taille et essentiellement commerciaux.

Yahoo a dit qu'il ne pouvait faire aucun commentaire durant la période précédant immédiatement la publication des résultats.

Le groupe est la cible d'une campagne du fonds activiste Starboard Value qui, dans une lettre adressée à la direction le mois dernier, a de nouveau mis la pression sur Marissa Mayer et son équipe pour qu'elles redressent l'entreprise mise à mal par la concurrence de Google (groupe Alphabet) et de Facebook.

Les efforts de l'équipe dirigeante ont jusqu'ici tardé à porter leurs fruits. Le chiffre d'affaires de Yahoo a légèrement baissé depuis le changement de direction à la mi-2012 et la part de marché du groupe dans les recherches sur internet a stagné, sans menacer la suprématie de Google, l'ancien employeur de Marissa Mayer.

L'action Yahoo, en baisse de 12,6% depuis le début de l'année et d'environ un tiers sur les douze derniers mois, a sensiblement réduit ses pertes durant la séance à Wall Street, et était redevenue stable vers 20h30.

(Abhirup Roy à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

 
Marissa Mayer, directrice générale de Yahoo, qui devrait annoncer mardi un plan de restructuration qui prévoit de réduire de 15% les effectifs du groupe internet et l'arrêt de plusieurs activités, rapporte le Wall Street Journal. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith