Un plan d'aide pour Sharp sans doute décidé d'ici une semaine

vendredi 22 janvier 2016 10h24
 

TOKYO (Reuters) - Le fonds public japonais Innovation Network Corporation of Japan (INCJ) et les banques créancières de Sharp se mettront sans doute d'accord d'ici le week-end prochain sur un plan de renflouement de quelque 650 milliards de yens (5,1 milliards d'euros), a-t-on appris vendredi auprès de sources au fait du dossier.

Ce serait le troisième plan d'aide en autant d'années pour Sharp, qui a aussi reçu une proposition d'investissement du groupe taiwanais Hon Hai Precision Industry, plus connu sous le nom de Foxconn.

L'INCJ passe pour être le mieux placé pour renflouer Sharp car le gouvernement japonais voudrait conserver ses technologies en des mains nippones. Le fonds japonais compte investir 300 milliards d'euros dans Sharp et les banques 350 milliards, dont 150 milliards de titrisation de dette, a-t-on précisé de mêmes sources.

Foxconn propose d'investir plus de 600 milliards de yens dans Sharp mais n'a pas encore soumis de plan de restructuration détaillé, ajoute-t-on.

L'INCJ, créé pour redresser un secteur de l'électronique grand public japonais jadis dominant, fusionnerait l'activité LCD de Sharp avec celle de Japan Display, société dont il est le principal actionnaire. Selon d'autres sources, le fonds envisageait également de fusionner l'électroménager de Sharp avec celui de Toshiba, soucieux d'améliorer ses finances après avoir subi les retombées d'un scandale comptable.

(Taro Fuse, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 
Le fonds public japonais Innovation Network Corporation of Japan (INCJ) et les banques créancières de Sharp se mettront sans doute d'accord d'ici le week-end prochain sur un plan de renflouement de quelque 650 milliards de yens (5,1 milliards d'euros), /Photo prise le 31 juillet 2015/REUTERS/Yuya Shino