Un plan de restructuration de Sharp en passe d'être bouclé

mardi 12 janvier 2016 09h20
 

TOKYO (Reuters) - Un plan de restructuration de Sharp de l'ordre de 350 milliards de yens (2,74 milliards d'euros) sera sans doute bouclé dès cette semaine, a déclaré mardi une source proche du dossier.

Suivant ce troisième plan de renflouement en trois ans, le fonds public Innovation Network Corporation of Japan (INCJ) investira plus de 200 milliards de yens dans le groupe d'électronique, a précisé la source, confirmant des informations de divers médias.

Le groupe d'Osaka demande également à Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ et à Mizuho Bank de convertir quelque 150 milliards de yens de créances en actions préférentielles, a encore dit la source.

Sharp, qui peine à se redresser malgré une recapitalisation de 200 milliards de yens en mai, déclare dans un communiqué qu'il discute avec divers interlocuteurs au sujet de son activité LCD et ajoute qu'aucune décision n'a encore été prise.

L'action Sharp a fin en baisse de 1,75% en Bourse de Tokyo, alors qu'elle avait bondi de près de 8% en début de journée à la suite d'informations sur ce renflouement.

L'INCJ, créé pour redresser un secteur de l'électronique grand public japonais jadis dominant, fusionnerait l'activité LCD de Sharp avec celle de Japan Display, société dont il est le principal actionnaire, selon la source.

Japan Display s'est refusé à tout commentaire et INCJ n'était pas joignable dans l'immédiat.

Sharp a aussi reçu une proposition d'investissement du groupe taiwanais Hon Hai Precision Industry, plus connu sous le nom de Foxconn, avaient indiqué des sources le mois dernier. Le fonds américain de capital-investissement KKR a également été présenté dans la presse comme un investisseur potentiel.

(Taro Fuse, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 
Un plan de restructuration de Sharp de l'ordre de 350 milliards de yens (2,74 milliards d'euros) sera sans doute bouclé dès cette semaine, déclare mardi une source proche du dossier. Le groupe japonais peine à se redresser malgré une recapitalisation de 200 milliards de yens en mai. /Photo prise le 19 novembre 2015/REUTERS/Reiji Murai