La consolidation n'a pas aidé Deutsche Telekom au 3e trimestre

jeudi 5 novembre 2015 11h07
 

FRANCFORT (Reuters) - Le chiffre d'affaires de Deutsche Telekom dans la téléphonie mobile en Allemagne s'est contracté de 0,4% au troisième trimestre, confirmant un ralentissement apparu les trois mois précédents en dépit d'un mouvement de consolidation qui était censé soutenir les prix.

L'ancien monopole public a publié de solides résultats dans la téléphonie fixe et explique la contre-performance du segment mobile par le fait qu'il lui a imputé comptablement les remises accordées aux clients migrant vers des abonnements combinant fixe et mobile.

L'explication n'a pas convaincu les investisseurs, qui le font savoir en sanctionnant l'action d'une baisse de 1,4% à 16,59 euros jeudi matin en Bourse de Francfort, dont l'indice Dax gagnait 0,22% dans le même temps.

"La direction semble vouloir dire que le mobile est injustement sanctionné par les remises résultant de la convergence fixe-mobile mais ces dernières sont permanentes et la tendance ne s'arrange pas", écrivent les analystes de Jefferies, qui ont une recommandation de "conserver".

"Compte tenu de l'importance de l'évolution du mobile dans la manière dont le marché perçoit Deutsche Telekom, cela pourrait devenir un souci."

Le concurrent Telefonica Deutschland, qui a racheté E-Plus voici un an et créé le premier opérateur mobile allemand par le nombre d'abonnés, a relevé son objectif de bénéfice ce jeudi grâce à une intégration qui s'est déroulée plus rapidement que prévu.

Globalement, les résultats de Deutsche Telekom en Allemagne et pour l'ensemble du groupe ont été à peu près conformes aux attentes et l'opérateur a confirmé ses objectifs annuels.

Le bénéfice avant intérêts, impôt, dépréciations et amortissements (Ebitda) a progressé de 13% à 5,16 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires en hausse de 9% à 17,1 milliards d'euros, porté par la filiale mobile américaine T-Mobile US.

T-Mobile US, la plus grosse filiale du groupe allemand, a fait état d'une forte hausse de ses revenus et de ses profits le mois dernier mais elle a raté le consensus en raison des dépenses engagées pour gagner des abonnés.   Suite...