Sprint livre un CA trimestriel bien inférieur aux attentes

mardi 3 novembre 2015 14h58
 

(Reuters) - L'opérateur mobile américain Sprint Corp a livré un chiffre d'affaires nettement inférieur aux prévisions, une proportion croissante de ses clients délaissant les contrats classiques de deux ans au profit de locations mensuelles de smartphones.

Le quatrième opérateur mobile américain, engagé dans un programme de restructuration et de réduction des coûts, consacre parallèlement de lourds investissements à la modernisation de son réseau.

Il a précisé qu'il prévoyait désormais pour l'exercice 2015 un bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciations et amortissements (Ebtida) ajusté dans le bas de sa fourchette de 7,2 à 7,6 milliards de dollars (6,6 à 6,9 milliards d'euros) annoncée précédemment.

Au cours du deuxième trimestre de son exercice, clos le 30 septembre, Sprint a vu son chiffre d'affaires reculer de 6% à 7,98 milliards de dollars contre 8,49 milliards de dollars un an plus tôt.

Les analystes interrogés pour établir le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 8,14 milliards de dollars.

Les changements d'habitudes des consommateurs se traduisent par une consommation de trésorerie accrue, Sprint s'acquittant dès le début de l'intégralité du prix des appareils mobiles tandis que ses abonnés ne les remboursent que progressivement chaque mois.

Sprint a annoncé travailler avec sa maison mère Softbank pour mettre sur pied une société qui financera les paiements initiaux des appareils mobiles afin de soutenir ses programmes de "crédit-bail".

Ce projet, ainsi que les autres mesures de réduction des coûts, seront "suffisantes pour couvrir les besoins de trésorerie dans un proche avenir", a précisé le groupe dans un communiqué.

Sprint a annoncé dimanche qu'il comptait réduire ses coûts de l'ordre de 2 à 2,5 milliards de dollars sur l'exercice 2016, moyennant des réductions d'effectifs et des économies dans un grand nombre de domaines.   Suite...

 
L'opérateur mobile américain Sprint Corp a livré un chiffre d'affaires nettement inférieur aux prévisions, une proportion croissante de ses clients délaissant les contrats classiques de deux ans au profit de locations mensuelles de smartphones.  /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni