Larry Page donne des pistes pour le nouvel Alphabet

mardi 3 novembre 2015 10h27
 

par Deborah M. Todd

SAN FRANCISCO (Reuters) - Larry Page, le très discret patron d'Alphabet, nouveau nom de la holding de tête du groupe Google, a donné quelques explications sur ce qui l'a poussé à réorganiser de fond en comble la société qu'il a créée avec Sergey Brin il y a près de 20 ans.

"Je veux repousser les frontières de ce qui est possible pour une entreprise innovante avec des ressources importantes", a-t-il déclaré lundi soir lors d'une séance de questions-réponses à un forum organisé à San Francisco par le magazine Fortune.

Alphabet, a précisé Larry Page, fonctionnera un peu comme une société de capital-risque et un peu comme la holding d'investissement Berkshire Hathaway du milliardaire américain Warren Buffett, qu'il a dit admirer.

Le groupe Alphabet a notamment pour filiales Google Ventures, spécialisée dans le capital-risque, et Google Capital, qui investit dans des sociétés technologiques plus importantes.

Il a des "côtés de Berkshire chez Alphabet" mais il est trop tôt pour dire comment fonctionnera la nouvelle société, a ajouté celui qui est réputé se passionner pour les nouveaux domaines de recherche du groupe, comme la voiture sans conducteur.

Lundi, il s'est enthousiasmé pour Project Loon, un projet de fourniture de services internet dans des régions reculées à partir de ballons stratosphériques. Google a annoncé la semaine dernière que les tests commenceraient l'an prochain en Indonésie.

"Voyez comment le téléphone mobile a changé la vie de chacun. Imaginez comment le fait d'avoir votre téléphone fonctionnant partout dans le monde peut changer votre vie", a-t-il déclaré.

Et pourquoi le nom Alphabet ? C'est Sergey Brin qui l'a choisi, dit Larry Page. "Ce n'est que justice puisque c'est moi qui ait choisi Google".   Suite...

 
Larry Page, le très discret patron d'Alphabet, nouveau nom de la holding de tête du groupe Google, a donné quelques explications sur ce qui l'a poussé à réorganiser de fond en comble la société qu'il a créée avec Sergey Brin il y a près de 20 ans. Alphabet fonctionnera un peu comme une société de capital-risque, a-t-il précisé, et un peu comme la holding d'investissement Berkshire Hathaway du milliardaire américain Warren Buffett, qu'il a dit admirer. /Photo prise le 2 novembre 2015/REUTERS/Elijah Nouvelage