Une première pour Nintendo en cinq ans

mercredi 28 octobre 2015 13h40
 

TOKYO (Reuters) - Nintendo a annoncé mercredi un bénéfice d'exploitation inférieur aux attentes au deuxième trimestre mais a par ailleurs réalisé son premier résultat d'exploitation semestriel positif en cinq ans.

Le groupe japonais a également maintenu ses objectifs annuels, à l'appui de solides ventes de sa console 2DS et de sa future entrée sur le segment des jeux pour smartphones.

Le bénéfice d'exploitation est ressorti à 7,8 milliards de yens (58,5 millions d'euros) sur le deuxième trimestre clos au 30 septembre contre 9,3 milliards un an auparavant. Les analystes interrogés par Reuters projetaient un résultat d'exploitation inchangé.

Ce sont les premiers résultats publiés sous la houlette du nouveau directeur général Tatsumi Kimishima, qui a succédé à Satoru Iwata, décédé cette année d'un cancer quelques mois après avoir annoncé un retournement stratégique caractérisé par l'arrivée de Nintendo dans les jeux mobiles.

Sur une période de six mois au 30 septembre, Nintendo dégage un bénéfice d'exploitation de 8,98 milliards de yens contre une perte de 215 millions un an auparavant et il projette sur l'exercice 2015-2016, clos le 31 mars prochain, un résultat d'exploitation doublé à 50 milliards de yens.

Le bénéfice net semestriel est en recul de 19,8% à 11,47 milliards de yens, tandis que le chiffre d'affaires progresse au contraire de 19,1% à 204,18 milliards de yens.

Nintendo projette un bénéfice net annuel en baisse de 16,4% à 35 milliards de yens et un C.A. en hausse de 3,7% à 570 milliards.

(Ritsuko Ando, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

 
Nintendo a annoncé mercredi un bénéfice d'exploitation inférieur aux attentes au deuxième trimestre mais a par ailleurs réalisé son premier résultat d'exploitation semestriel positif en cinq ans. Le groupe japonais a également maintenu ses objectifs annuels, à l'appui de solides ventes de sa console 2DS et de sa future entrée sur le segment des jeux pour smartphones. /Photo prise le 7 mai 2015/REUTERS/Toru Hanai