ASML annonce des résultats inférieurs aux attentes

mercredi 14 octobre 2015 11h02
 

par Toby Sterling

(Reuters) - ASML, le numéro deux mondial des équipements de production de semi-conducteurs, a publié mercredi des résultats légèrement inférieurs aux attentes au titre du troisième trimestre et a également fait état de nouvelles commmandes moindres que prévu.

Le groupe néerlandais, qui conçoit des systèmes de lithographie utilisées par les fabricants de puces pour en cartographier les circuits et est souvent considéré comme un baromètre de l'ensemble du secteur, a noté que certains fabricants de puces ralentissaient leurs investissements ou revoyaient à la baisse leurs ambitions de croissance.

ASML a également dit s'attendre à moins de livraisons de sa toute nouvelle machine, celle à lithographie ultraviolet extrême ("EUV"), que ce qu'il avait initialement annoncé.

Toutes ces informations entraînent vers 08h35 GMT une baisse de 4,15% du titre ASML, un des replis les plus marqués du Stoxx 600, qui tire ainsi vers le bas l'ensemble du secteur technologique européen (-0,75%).

Ce dernier pâtit également du fait qu'Intel, le numéro un mondial des semi-conducteurs, a une nouvelle réduit sa prévision d'investissement pour 2015 à l'occasion de l'annonce, mardi après la clôture de Wall Street, de résultats du troisième trimestre meilleurs que prévu.

La semaine dernière, le cabinet d'études Gartner a prédit que les revenus mondiaux du secteur des semiconducteurs allaient reculer cette année pour la première fois depuis 2012.

Avec la baisse de mercredi, le recul depuis le début de l'année du titre ASML est désormais de près de 17% - contre un gain de près de 2,5% pour l'indice regroupant les valeurs technologiques européennes - après avoir triplé sur la période 2011-2014.

  Suite...

 
ASML, le numéro deux mondial des équipements de production de semiconducteurs, a publié mercredi des résultats légèrement inférieurs aux attentes (322 millions d'euros) au titre du troisième trimestre et a également fait état de nouvelles commmandes (904 millions d'euros) moindres que prévu. /Photo d'archives/REUTERS/Robin van Lonkhuijsen/United Photos