Sony se donne un an pour ramener ses smartphones à l'équilibre

mercredi 7 octobre 2015 21h40
 

TOKYO (Reuters) - Le directeur général de Sony a laissé entendre mercredi que l'année 2016 pourrait être décisive pour l'activité de smartphones du groupe, expliquant qu'il pourrait étudier différentes options s'il ne parvenait à la ramener à la rentabilité.

Après des années de pertes, Kazuo Hirai a engagé une vaste restructuration des activités du géant japonais de l'électronique grand public, qui s'est traduite récemment par une amélioration des résultats financiers, mais les smartphones restent l'un des points faibles du portefeuille d'activités.

"Nous allons poursuivre cette activité tant que nous sommes sur la voie d'un retour à l'équilibre l'année prochaine", a dit Kazuo Hirai à un groupe de journalistes. "Sinon, nous n'avons pas exclu d'étudier d'autres options."

Les smartphones de Sony, surtout connus pour la gamme Xperia, n'ont représenté l'an dernier que 17,5% du marché japonais et moins de 1% du marché nord-américain, selon les chiffres du groupe.

En juillet, Sony a dit s'attendre à ce que la division accuse sur l'exercice fiscal en cours une perte d'exploitation de 60 milliards de yens (445 millions d'euros), contre 39 milliards prévus initialement.

"J'ai le sentiment que le redressement de nos activités d'électronique montre des progrès. Le résultat de trois ans de restructuration commence à se voir", a dit Kazuo Hirai. "Mais nous avons encore besoin de restructurer les smartphones."

Un porte-parole du groupe a précisé par la suite que Sony restait en passe de ramener l'activité de smartphones à la rentabilité au cours du prochain exercice, via des réductions de coûts.

"La restructuration de l'activité mobile progresse comme prévu et nous prévoyons de la ramener à la rentabilité l'année prochain. Pour l'instant, nous n'avons aucun projet de sortie du marché du mobile", a-t-il dit à Reuters.

(Reiji Murai; Marc Angrand pour le service français)

 
Le Z5 de Sony.  Le directeur général de Sony a laissé entendre mercredi que l'année 2016 pourrait être décisive pour l'activité de smartphones du groupe, expliquant qu'il pourrait étudier différentes options s'il ne parvenait à la ramener à la rentabilité. /Photo prise le 2 septembre 2015/REUTERS/Axel Schmidt