Débuts difficiles pour Pure Storage à la Bourse de New York

mercredi 7 octobre 2015 18h37
 

(Reuters) - Pure Storage perd près 5% mercredi à Wall Street pour ses débuts en Bourse, reflétant les conditions de marché difficiles pour les IPO dans le segment des technologiques.

Le spécialiste du stockage de données, première tech à s'introduire en Bourse à New York au quatrième trimestre, perd 5% à 16,15 dollars vers 15h35 GMT après des débuts à 16,74, sous son prix d'introduction de 17,00 dollars.

Pure Storage a levé en tout 425 millions de dollars, avec la vente de 25 millions d'actions. L'opération valorise la société à environ 3,1 milliards de dollars.

Wall Street n'a accueilli que 15 nouvelles sociétés du secteur technologique sur les neuf premiers mois de l'année, contre 55 sur l'ensemble de 2014 et 45 en 2013, selon les données de Renaissance Capital. Dans le même temps, 46 entreprises ont renoncé à un projet d'IPO contre 38 en janvier-septembre 2014.

La semaine dernière, le fournisseur de services de téléphonie mobile Digicel Group, basé aux Bermudes, a retiré son projet d'IPO de deux milliards de dollars, qui aurait été le plus important de l'année, en citant les "conditions actuelles difficiles, en particulier dans les marchés émergents."

Deux grosses opérations, First Data (3,2 milliards de dollars) et Albertsons Companies (1,7 milliard) sont prévues la semaine prochaine et devraient mieux se passer, selon des analystes et traders.

Fondé en 2009 et basé à Mountain View en Californie, pure Storage n'a jamais réalisé de bénéfice même si son chiffre d'affaires a quadruplé sur le dernier exercice pour atteindre 175 millions de dollars.

Il n'est pas clair quand la société parviendra à l'équilibre, note Francis Gaskins, président de la firme de recherche IPO Desktop, en ajoutant : "L'horizon de temps que les investisseurs veulent bien consentir pour atteindre la rentabilité a raccourci."

(Lance Tupper, Véronique Tison pour le service français)

 
Pure Storage perd près 5% mercredi à Wall Street pour ses débuts en Bourse, reflétant les conditions de marché difficiles pour les IPO dans le segment des technologiques. /Photo prise le 7 octobre 2015/REUTERS/Brendan McDermid